22 Septembre 2017

Sénégal: La CDC demeure dans le champ de contrôle des differents corps de l'Etat (ministère)

Dakar — La Caisse des dépôts et consignations(CDC) demeure dans le champ de contrôle des différents corps de l'Etat dont la Cour des comptes et l'Inspection générale d'Etat, précise le ministère de l'Economie, des finances et du plan (MEFP) dans un communiqué.

Selon le texte, le directeur général de la CDC "a l'obligation de faire chaque année un rapport sur la mise en œuvre des directives issues des missions du contrôle soumis à l'appréciation de la Commission de surveillance".

"La CDC dispose d'un manuel de passation des marchés, combiné au renforcement de la gouvernance, par la création d'un Comité d'investissement (constitué de personnes ayant l'expertise, qui examine tous les projets d'investissement avant leur soumission à la Commission de surveillance)", indique le communiqué.

Il ajoute que la Caisse des dépôts et consignations est aussi dotée d'un Comité d'audit et de risques, ainsi que d'outils de gestion et de pilotage approuvés par la Commission de surveillance dont les pouvoirs et prérogatives ont été renforcés".

De même source, il est par ailleurs signalé que pour "mieux adapter l'organisation et le fonctionnement de la CDC au contexte actuel qui a connu des évolutions notables et reste marqué par l'émergence de nouvelles priorités en matière de développement économique et social et d'opérations requérant une protection accrue des fonds des tiers, la loi n°2017-32 avait été adoptée par l'Assemblée nationale en sa séance du 30 juin 2017 et promulguée le 15 juillet 2017".

'"Cette loi s'inspire des référentiels juridiques d'institutions similaires tout en tenant compte de la spécificité de notre pays", souligne le ministère de l'Economie, des Finances et du Plan.

Il conclut que l'objectif de cette loi "a été également de renforcer la gouvernance de la Caisse en adoptant les meilleures pratiques qui permettent à l'institution d'être aux normes et standards d'investisseurs institutionnels similaires et de mieux sécuriser ses interventions afin de préserver son équilibre financier et les ressources des tiers déposants".

Aliou Sall, journaliste et conseiller en planification, a pris fonction jeudi à la tète de la Caisse des dépôts et consignations.

La nomination du frère du président Macky Sall comme directeur général de cette institution financière publique, le 11 septembre dernier, a été dénoncée dans les médias locaux par des militants de l'opposition sénégalaise.

Créée en 2006, la Caisse des dépôts et consignations "est un établissement public à statut spécial, qui exerce des missions d'intérêt général en contribuant au développement économique et social" du pays.

Elle est habilitée à se substituer au Trésor public dans la réception et la gestion des dépôts et consignations des organismes et des particuliers.

La gestion des fonds de retraite ou d'assurances, notamment le Fonds national de retraite (FNR) fait partie de ses prérogatives. La CDC est également habilitée à consentir des prêts aux collectivités locales et aux petites et moyennes entreprises.

Elle est également mandatée par l'Etat pour recevoir, "dans des conditions de sécurité absolue", les dépôts d'un certain nombre d'officiers ministériels et d'auxiliaires de justice.

Sénégal

Mécontents de la hausse du prix de la farine, les boulangers annoncent 48 heures sans pain

Si rien n'est fait d'ici là, les boulangers envisagent de ne pas fabriquer de pain les 1er et 2 novembre… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.