23 Septembre 2017

Togo: Evolution dans l'examen du statut particulier des enseignants mais pas de conclusion

La rentrée scolaire 2017-2018 est reportée au 02 Octobre 2017, c'est connu. Mais pour la rendre effective à cette date, il faudra régler ou trouver des solutiobs à certaines revendications dont son porteurs le corps enseignant. C'est à cela que s'est attelé le gouvernement depuis lundi dernier, en ouvrant une rencontre avec les différents acteurs du système éducatif togolais.

Hier vendredi, ce cadre de discussion s'est à nouveau retrouvé à Lomé autour des ministres de la Fonction publique, Gilbert Bawara, Komi Tchakpélé de l'Enseignement primaire et secondaire et son collégue en charge de l'Enseignement technique.

Des dires du ministre Bawara, ils ont entrepris d'examiner le statut particulier article par article. "Et nous avons évolué dans un esprit consensuel. Nous avons évolué mais il reste encore du travail à faire. Au stade actuel il n'y a pas eu de conclusion", a-t-il affirmé.

Il reste toutefois confiant sur l'aboutissement heureux de ces travaux surtout quant à la dotation du corps enseignant togolais d'un statut particulier, qui est l'une des revendications importante dea CSET (Coordination des Syncidats de l'Education au Togo).

"En toute hypothèse, avant la rentrée, nous allons parvenir à une conclusion définitive et nous assurer que l'année scolaire démarre dans de bonnes conditions. c'est le plus important", a fait comprendre ce membre du gouvernement.

A la sortie des travaux hier, les autres responsables de centrales syndicales et de la CSET se sont refusés à tout commentaire.

Togo

Un climat de tension et de peur règne dans la capitale

Tension et climat de peur règnent à Lomé alors qu'une nouvelle manifestation de l'opposition… Plus »

Copyright © 2017 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.