23 Septembre 2017

Cameroun: Tribunal criminel spécial - Mebe Ngo'o dément son audition

Dans sa dernière édition en kiosque, l'hebdomadaire panafricain Jeune Afrique affirme en page 6 que le ministre des Transports, Edgard Alain Mebe Ngo'o, « est dans le viseur du parquet du Tribunal criminel spécial, qui l'avait déjà entendu, il y a quelques mois ». D'après l'entourage du ministre, il s'agit d'une information erronée.

« Mebe Ngo'o n'a pas été entendu au Tcs », insiste un proche, qui dénonce un acharnement. Au sujet de la mission du Contrôle supérieur de l'Etat, qui, d'après J.A, « est en cours au ministère camerounais des Transports », alertée par « l'augmentation trop rapide de ses dépenses de fonctionnement », un confident du ministre Mebe Ngo'o déclare que ladite mission séjourne effectivement dans son département ministériel, « comme dans d'autres », pour éplucher les comptes de 2013 à 2015.

« Edgard Alain Mebe Ngo'o a été nommé le 2 octobre 2015 au ministère des Transports, il va donc de soi qu'il n'est pas vraiment concerné par cet audit », clame-t-il. Relativement à la médaille décernée à titre posthume à la mère de l'ex-ministre délégué à la Défense, son entourage, tout en s'étonnant du non-respect par Jeune Afrique de la mémoire de la défunte, indique que le chef de l'Etat, usant de son pouvoir discrétionnaire, peut décerner une médaille à qui il souhaite.

Enfin, au sujet des soupçons de « blanchiment », qui pèseraient sur le ministre des Transports en France, l'on apprend que Mebe Ngo'o est détenteur d'un visa régulier et s'y est rendu plusieurs fois sans être inquiété.

« Un droit de réponse a été adressée à Jeune Afrique », déclare, du reste, un proche du ministre.

Cameroun

Le dur combat des familles des victimes un an après la catastrophe ferroviaire d'Eséka

Le 21 octobre 2016 le déraillement d'un train provoquait la mort de 79 personnes au Cameroun. Un an après… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.