23 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: Transport - Lancement imminent des permis de conduire « véritablement » biométriques

La décision, à en croire le vice-Premier ministre chargé des Transports, est motivée par le souci d'uniformisation de l'identification des citoyens liés à des considérations sécuritaires.

Alors que l'affaire de l'invalidation des passeports semi-biométriques encore en circulation est encore fraîche dans les esprits sur fond d'une contestation générale de la décision du gouvernement appelé à revoir sa copie, voilà les Congolais de nouveau empêtrés dans une nouvelle spirale. Cette fois-ci, il s'agit des permis de conduire biométrique dont l'octroi est suspendu momentanément jusqu'à nouvel ordre depuis le 22 septembre sur une décision du vice-Premier ministre chargé des Transports et Voies de communication. D'après ce dernier qui s'est exprimé via un communiqué daté du 18 septembre, cette mesure est prise dans la perspective de la « mise en circulation imminente des permis de conduire véritablement biométriques à travers toute l'étendue de le République démocratique du Congo».

En fait, les nouveaux permis de conduire apportent une plus-value par rapport aux anciens mis en circulation depuis le 2 mars 2012 en ce sens qu'ils sont « véritablement » biométriques. Il s'agit, d'après le ministre José Makila, des documents hautement sécurisés. Mais le hic dans cette affaire est que le nouveau permis de conduire dit « véritablement biométrique » revêt apparemment les mêmes caractéristiques de sécurité que l'ancien. À l'époque de l'émission des permis de conduire biométriques déjà, il était question de remettre de l'ordre et d'assainir davantage le secteur pour contrer la floraison des accidents de circulation dont la cause principale était la mauvaise connaissance du Code de la route.

Et curieusement, les mêmes raisons sont ressassées pour justifier l'impression de nouveaux permis véritablement biométriques. D'où l'interrogation de certains observateurs sur l'opportunité d'une telle démarche qui astreint les automobilistes à débourser encore un peu plus d'argent pour obtenir ces nouveaux documents. Si les permis de conduire biométriques présentaient quelques soucis en terme de sécurisation, on ose croire que les nouveaux qualifiés de véritablement biométriques ne le seront sans doute pas au regard des garanties sécuritaires qu'ils offrent, à en croire une source proche de la Commission nationale de délivrance de permis de conduire. Aussi les requérants ont-ils été priés de se conformer à la décision du gouvernement « en évitant de se faire induire en erreur par certains inciviques qui s'adonneraient aux pratiques d'escroquerie en délivrant de faux permis de conduire ».

Ces nouveaux permis de conduire véritablement biométriques sont délivrés en partenariat avec ISIS, une entreprise privée spécialisée en imprimerie informatique. Avec la délivrance de ces nouveaux permis de conduire, il y a lieu d'espérer que les automobilistes seront un peu plus respectueux du code de la route avec, pour incidence, la diminution des accidents de circulation.

Congo-Kinshasa

L'UE remet le couteau sous la gorge du pays

Le Conseil de l'Union Européenne a rendu publiques, hier lundi 11 décembre 2017, ses conclusions en… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.