25 Septembre 2017

Madagascar: Sortir les enfants des mines de saphirs du sud

Madagascar fournit 40% de la production mondiale de saphirs. La région d'Ilakaka, dans le sud du pays, attire des centaines de Malgaches venus exploiter ce gisement de saphirs : hommes, femmes et enfants.

Depuis 10 ans, l'ONG Bel Avenir s'emploie à scolariser ces enfants et à les sortir de l'exploitation minière. Elle est en ce moment en pleine campagne de sensibilisation à la scolarisation auprès des habitants de la région.

Sylvaine vient du village d'Antsohamadiro, dans la vallée d'Ilakaka, l'un de ces villages qui ont poussé comme des champignons près des carrières de saphirs. A l'âge de 5 ans, ses parents l'emmènent travailler dans ces carrières.

« Avant, je creusais pour chercher des pierres dans la carrière de saphirs, se rappelle-t-elle. Je devais aussi ramasser du bois.

C'était difficile parce qu'on partait très tôt le matin. Il y a des jours où l'on mangeait d'autres non, ça dépendait. Quand l'école à Antsohamadiro a ouverte, j'y suis allée. Mes frères aînés eux travaillent encore dans la carrière. »

Sylvaine est maintenant en classe de 5e. L'école des Saphirs accueille 200 enfants du village d'Antsohamadiro, dont la majorité sont d'anciens chercheurs de pierres précieuses.

« Les familles ont compris que l'enfant est mieux à l'école, mieux à la cantine. Economiquement parlant, c'est plus rentable pour la famille, puisqu'un enfant qui travaille dans une exploitation ne sort pas beaucoup de choses. Ils sont malheureux, explique Jose-Luis Guirao, directeur de l'ONG Bel Avenir à Tulear, à l'origine de cette école.

Aujourd'hui ils sont à l'école, avec une cantine, et finalement c'est mieux pour l'enfant et pour la famille.

Aujourd'hui, dans les salins d'Ankalika on sait qu'il n'y a plus d'exploitation d'enfants mais après pour les mines de saphirs dans les régions d'Ilakaka et d'autres régions à Tuléar, ça c'est loin d'être réussi. »

La mine est l'un des secteurs qui emploient le plus d'enfants à Madagascar. Le dernier rapport du BIT, qui date de 2013, indique qu'ils sont 86 000 à y travailler.

Madagascar

La peste a déjà fait plus de 80 victimes

A Madagascar, la peste continue de faire des victimes. Depuis plus de deux mois, 878 cas de peste ont été… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.