24 Septembre 2017

Burkina Faso: Croissance économique dans le secteur agricole - 50 infrastructures marchandes construites...

Les membres du comité de pilotage du Programme de croissance économique dans le secteur agricole (PCESA) ont évalué les résultats atteints au premier semestre de l'année, le vendredi 22 septembre 2017 à Ouagadougou, au cours de leur 10ème session.

Le Programme de croissance économique dans le secteur agricole(PCESA) affiche de bonnes performances au terme du premier semestre de l'année 2017. C'est ce qui ressort de la 10e session de son comité de pilotage tenue le vendredi 22 septembre 2017, à Ouagadougou.

En effet, à cette rencontre, présidée par le Secrétaire général du ministère de l'Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Moussa Maïga, par ailleurs président du comité de pilotage, les participants ont passé au crible, les résultats des activités réalisées au cours du premier semestre, le niveau d'exécution du Plan de travail et budget annuel (PTBA). Ils ont aussi apprécié le manuel de procédures administratives et financières.

A en croire le coordonnateur national du PCESA, François Guira, le taux d'exécution physique de l'ensemble des activités s'évalue à 79%. Pour les deux composantes du programme, a-t-il ajouté, les dépenses s'élèvent à plus de sept milliards de F CFA sur une prévision de plus de neuf milliards, soit un taux d'exécution de 70%. Au niveau des banques et structures financières, un crédit de plus de trois milliards a été accordé aux promoteurs agricoles et 50 infrastructures marchandes ont été construites selon lui.

Toutefois, François Guira a souligné qu'en raison du retard accusé dans la mise en œuvre des activités et de certaines contraintes rencontrées, le PTBA a été révisé. Ainsi, le budget se chiffre désormais à 8 112 272 070 F CFA. Qu'à cela ne tienne, les premiers responsables du PCESA ont affiché un satisfecit général au premier semestre de l'année 2017, au regard de l'ensemble des activités réalisées et des appuis au profit des entrepreneurs agricoles.

«Globalement, nous sommes satisfaits et nous comptons, au 2e semestre, atteindre un taux de 100%», s'est réjoui François Guira, non sans saluer le soutien financier des partenaires, à l'image du Royaume du Danemark, qui ont permis l'atteinte de ces résultats.

Pour le représentant de l'Ambassade Royale du Danemark au Burkina Faso, Rasmussen Ole Dah, le bilan des activités réalisées sont forts appréciables, au regard des taux d'exécution. De ce fait, il a encouragé l'ensemble des acteurs impliqués dans sa mise en œuvre pour des résultats encore plus probants. Il a, par ailleurs, réitéré l'appui de son institution pour l'atteinte des objectifs en termes de sécurité alimentaire au Burkina Faso et de développement du secteur rural. Embouchant la même trompette, le président du comité de pilotage, Moussa Maïga, a salué la diligence dans l'exécution des activités, en dépit de certaines difficultés.

« Je vous exhorte à garder le dynamisme qui vous anime jusqu'à présent pour que les résultats escomptés du PCESA soient toujours atteints», a-t-il demandé. Du reste, cette 10ème session du comité de pilotage du programme a permis à ses membres statutaires de définir d'autres orientations susceptibles de permettre sa mise en œuvre cohérente.

Burkina Faso

57e anniversaire de l'indépendance - Le message du président du pays

Nous vous proposons le message à la Nation du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré,… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.