24 Septembre 2017

Burkina Faso: Délestage et coupures d'eau à Dori - La CCVC et les OSC interpellent le gouvernement

La section provinciale du Séno de la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l'impunité et pour les libertés syndicales (CCVC), a organisé, en collaboration avec les Organisations de la société civile (OSC) de Dori, une conférence de presse, le mardi 19 septembre 2017 à Dori.

Il s'est agi pour eux, d'éclairer l'opinion nationale sur le délestage, les coupures d'eau, les problèmes du CHR et la situation sécuritaire que vivent les populations.

Les responsables de la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l'impunité et pour les libertés syndicales (CCVC), section provinciale du Séno et des Organisations de la société civile (OSC) de Dori, ont animé une conférence de presse en vue de faire le bilan de leur rencontre tenue le 12 septembre 2017 avec les autorités régionales du Sahel. C'était le mardi 19 septembre 2017 à Dori.

De prime abord, les conférenciers ont précisé que le 16 avril 2015, les autorités régionales du Sahel et les responsables de la SONABEL avaient demandé l'indulgence de la population quant aux pannes régulières du groupe électrogène. Pour y remédier, une interconnexion électrique de Dori à Kaya a été faite pour répondre au mieux aux besoins. «Mais, force est de constater que les effets ne sont pas à la hauteur des espoirs.

La rencontre du 12 septembre 2017 a même laissé entrevoir que toutes les perspectives de solutions sont à long terme», ont déploré les leaders de la CCVC et des OSC. A les entendre, cela signifie qu'à court terme, les problèmes demeureront et les populations continueront de souffrir.

A propos des coupures d'eau, les conférenciers ont indiqué que le besoin journalier de la ville est de plus de 3 400 m3 tandis que l'ONEA ne produit que 2 600 m3 par jour pour raison de déficit d'électricité, plongeant ainsi les populations dans un désarroi.

En ce qui concerne le Centre hospitalier régional (CHR) de Dori, il est ressorti que son fonctionnement est également perturbé par les délestages, rendant inefficace le groupe électrogène. Hormis ces difficultés, les responsables de la CCVC et des OSC ont évoqué le manque de personnel, de matériel, d'hygiène et la vétusté du matériel.

Concernant la situation sécuritaire, les organisateurs de la conférence ont confié que les autorités régionales les ont rassurés que la rentrée scolaire sera effective dans le Sahel.

« A ce sujet, les responsables ont souhaité la franche collaboration de la population dans ce contexte d'insécurité. Toutefois, la CCVC et les OSC tiennent à réitérer leur soutien et leur encouragement aux forces de défense et de sécurité », ont souligné les conférenciers.

Au regard des différentes réponses aux problèmes soulevés que la CCVC et les OSC disent avoir reçues, elles dénoncent le caractère « dilatoire » du langage des autorités régionales et appellent par conséquent le gouvernement à se pencher résolument sur ces préoccupations.

Burkina Faso

Arrestation de Pascal Zaïda - Les explications de la police nationale

«A l'appel de certaines organisations associatives, dont le «Mouvement Populaire de la Jeunesse» et le… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.