25 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: Le gouvernement expose sa stratégie de développement des services des télécommunications

La RDC a profité de l'atelier de la GSMA représentant les intérêts des opérateurs de la téléphonie mobile dans le monde entier, pour présenter sa stratégie de développement des services des télécommunications haut débit mobile à travers l'attribution du spectre des fréquences de la 4G.

« Comment libérez et exploiter pleinement le potentiel de la 4G en République démocratique du Congo », c'est le thème au menu de l'atelier de la GSMA organisé à Kinshasa, jeudi 21 septembre.

Au cours de ce rendez-vous des opérateurs de téléphone mobile et des sociétés appartenant à l'écosystème mobile élargi, dont les fabricants des téléphones et dispositifs des éditeurs de logiciels, le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l'information et de la communication, (PT-NTIC), Emery Okundji, a présenté, pour le compte du gouvernement, la stratégie congolaise de développement des services des télécommunications haut débit mobile à travers l'attribution et l'utilisation des ressources disponibles du spectre des fréquences, particulièrement celles de la téléphonie mobile de la quatrième génération (4G).

A cette occasion, le ministre des PT-NTIC a fait savoir qu'avec l'avènement de la société de l'information, les technologies et l'information et de la communication ont un impact positif sur l'ensemble des secteurs de la vie des nations. La preuve, c'est que leur influence est perceptible sur le commerce, l'agriculture, les finances, la santé, l'éducation, etc.

En ce qui concerne particulièrement la RDC, le ministre Okundji a fait savoir que la quasi-totalité des utilisateurs des TIC sont répertoriés auprès des opérateurs exploitants des réseaux de téléphonie GSM. Dès lors, l'attribution efficace des licences du spectre pour soutenir l'investissement est requise afin d'élargir l'accès mobile, accroître rapidement la demande, en particulier celle des services de données, et améliorer la qualité et l'éventail des services offerts.

Garantie de sécurité de l'investissement

A cet effet, l'octroi des licences mobiles exige préalablement la disponibilité du spectre des fréquences. « Une importante quantité de spectres disponibles augmente le volume et la qualité des services mobiles offerts en optimisant pour l'Etat les sources de ses revenus et pour les opérateurs de la téléphonie mobile, la maîtrise des coûts du service. Ainsi, notre rôle, en tant qu'Etat, c'est d'examiner de plus en plus d'opportunités, en vue de libérer plus de spectres », a-t-il indiqué.

En RDC, la bande de 700/800 Mhz pour l'offre des services de la téléphonie mobile de la quatrième génération (4G) est encore occupée par les chaines de télévision analogique. C'est pourquoi, la commission mise en place pour la migration vers la TNT est à pied d'œuvre et pourra très prochainement déboucher sur des conclusions palpables favorisant l'éclosion d'une industrie de téléphonie mobile digne de son nom.

Le ministre a également fait savoir qu'au-delà de la disponibilité du spectre et au regard des investissements que requiert l'exploitation des réseaux de téléphonie mobile, les opérateurs ont besoin d'une certitude quant à la rentabilité et à la durée de leurs droits d'exploitation. « A ce sujet, la RDC garantit aux opérateurs l'option de leur renouvellement à l'échéance », a expliqué le ministre Okundji avant d'ajouter : « Le projet de loi sur les télécommunications déposé par le gouvernement pour adoption au Parlement, fixe la durée d'une licence à 20 ans et prévoit la possibilité de son renouvellement. Une telle disposition constitue, à coup sûr, un gage de garantie de sécurité des investissements ».

Par ailleurs, le ministre des PT-NTIC a profité de la tribune pour annoncer les études menées par le gouvernement en vue de faciliter aux partenaires tant publics que privés l'importation, notamment des terminaux (Smartphones et tablettes) destinés aux populations défavorisées, aux milieux scolaires et estudiantins.

Congo-Kinshasa

La contribution des USA dans la lutte contre le Vih/SIDA en RDC

Avec un fort soutien bipartisan à travers de multiples administrations et congrès, le projet PEPFAR du… Plus »

Copyright © 2017 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.