25 Septembre 2017

Congo-Brazzaville: Religion - Les salutistes commémorent les 80 ans de l'implantation de l'Armée du salut au pays

Près de 8 000 fidèles de cette église ont assisté le 24 septembre, au Gymnase Henri-Elendé de Brazzaville, au culte de clôture des festivités marquant le 80e anniversaire de leur congrégation au Congo.

Implantée en République du Congo en 1937, l'Armée du salut totalise cette année ses 80 ans d'existence. En effet, plusieurs activités ont été organisées à Brazzaville, du 21 au 24 septembre, en présence du général André Cox. Au programme de celles-ci, figuraient entre autres: l'inauguration de la salle de réunions du poste de Ngangouoni; des rallyes et une marche dénommée cortège de témoignage qui s'est ébranlé du rond-point Moungali au Gymnase Henri-Elendé. Le plus grand rassemblement a été le culte de clôture du 24 septembre.

Dans son homélie tirée du livre de Philippiens 4 : 4-19, le chef mondial de l'Armée du salut a indiqué que le Congo avait besoin de la paix. Selon lui, de nombreux soldats de l'Armée du salut ayant participé à ce culte étaient prêts à être mobilisés pour œuvrer en faveur de la paix au Congo. « Notre mission est sans discrimination, nous ne regardons pas la couleur politique, une démocratie se construit par la tolérance, par le respect de l'autre. Dieu nous appelle plus que jamais à être les soldats de paix parce que nous vivons dans des temps difficiles, nous vivons des temps où les hommes sont divisés, nous ne sommes pas en accord », a prêché le général Cox, précisant que la pauvreté, la misère et la souffrance n'avaient pas de couleurs politiques.

Président de la sous-commission communication, presse et médias du 80e anniversaire, le major Gabriel Dimonekené, a qualifié cette évangile de révolutionnaire. D'après lui, en choisissant de prêcher sur Philippiens 4 : 4-19, le général a lancé un défi aux salutistes et autres participants. « Peu importe les circonstances que nous traversons, le chrétien, qu'il soit salutiste ou non, doit être quelqu'un de nature joyeuse. Et Paul en écrivant aux Philippiens, était en prison, c'est pour cela qu' on appelle cette épitre celle de captivité. Malgré la prison, Paul se sentait joyeux et disait: tout ce que vous voulez faire, faites-le pour le seigneur », a-t-il commenté.

Plusieurs nouveaux soldats enrôlés

Représentant le maire de Brazzaville, l'administrateur-maire de Ouenzé a souligné que le général André Cox est arrivé au Congo au moment où le pays est en train de traverser des périodes tumultueuses. « Tous ici présents, nous avons besoin de cette paix, nous voulons que le Congo rayonne et retrouve ses lettres de noblesse d'hier. En partant, laisser nous la paix pour le développement harmonieux de notre pays », a souhaité Marcel Nganongo.

L'un des actes importants posés à l'occasion des 80 ans de l'Armée du salut au Congo, a été l'enrôlement de 456 soldats parmi lesquels cinq Gabonais, dont le pays abrite un embryon. Le général qui était en compagnie de son épouse, la commissaire Silvia Cox, a également enrôlé 277 jeunes soldats. Leurs âges varient entre 8 et 15 ans.

Congo-Brazzaville

Des ONG lancent une campagne en faveur des prisonniers politiques

Au Congo-Brazzaville, une plateforme d'ONG, à l'initiative de l'Observatoire congolais des droits de l'homme… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.