25 Septembre 2017

Ile Maurice: Perquisition chez des journalistes / Me Kushal Lobine - «C'était évident qu'on était venu pour les arrêter»

«Malgré les divergences d'opinion avec la Sentinelle, le PMSD tient à apporter son soutien total à tous nos amis journalistes.» Déclaration de l'avocat Kushal Lobine, lors de la conférence de presse de la commission légale du PMSD, ce lundi 25 septembre.

Me Kushal Lobine a soutenu qu'il faut dénoncer la manière de faire de la force policière contre les trois journalistes de La Sentinelle. «Ils sont venus avec des mandats de perquisition. Est-ce que c'est normal que l'on vienne à 4 h du matin chez les gens. C'était évident qu'on était venu pour les arrêter», a-t-il fait ressortir.

D'ajouter qu'il faut dénoncer ce genre de pratique. Pour lui, la police a tout fait pour intimider ces journalistes.

Me Kushal Lobine est aussi revenu sur la guerre entre les groupes de presse. «Quand la presse est en guerre, à qui bénéficie cette guerre ?

On oublie les affaires Rutnah ou encore Yerrigadoo. Surtout que ce dernier a avoué avoir signé la lettre (NdlR : pour permettre au parieur Husein Abdool Rahim de voyager et toucher ses gains).

Je suis sceptique qu'après les accusations de Husein, surtout qu'il a déclaré avoir juré un faux affidavit, la police continue à lui dresser le tapis rouge. Pour le moment, il n'y a pas de mandat contre l'ancien Attorney General et aucune perquisition à son bureau ni chez lui.»

Il espère que le commissaire de police, Mario Nobin, va se ressaisir. «La population commence à être dégoûtée.»

Ile Maurice

Absence de Consulat - Les tribulations de la communauté mauricienne en Italie

Les Mauriciens vivant en Italie se sentent délaissés par leur patrie. C'est ce qu'a déclaré… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.