26 Septembre 2017

Rwanda: Génocide rwandais - Ouverture d'une enquête sur le rôle de la banque BNP Paribas

Une enquête a été ouverte à Paris le 22 août dernier pour déterminer le rôle de la banque française BNP Paribas dans le génocide au Rwanda, qui a fait en 1994 près d'un million de morts, en immense majorité des Tutsis.

A l'origine de cette enquête : la plainte déposée en juin dernier par trois associations, Sherpa, le Collectif des parties civiles pour le Rwanda et Ibuka France.

Les accusations sont très graves. Les trois associations soupçonnent le groupe BNP Paribas d'avoir contribué au financement d'un achat d'armes au profit des miliciens hutus. Et cela en plein génocide des Tutsis et en violation d'un embargo voté par l'ONU.

« La BNP aurait accepté de transférer les 14 et 16 juin 1994, 1,3 million de dollars depuis le compte que la Banque nationale du Rwanda détenait chez la BNP vers un compte suisse d'un courtier d'armes sud-africain, monsieur Ehlers », explique Marie-Laure Guislain, de l'association anticorruption Sherpa.

« Ce monsieur Ehlers s'est rendu aux Seychelles avec un colonel hutu pour acheter les armes. 80 tonnes d'armes ont ensuite été transférées à Gisenyi, où les génocidaires ont récupéré les armes pour continuer à perpétuer le génocide. »

L'enquête sur BNP Paribas a été confiée au pôle génocide et crimes de guerre du tribunal de grande instance de Paris. Il instruit déjà 25 dossiers liés au génocide rwandais.

Rwanda

Torture d'anciens rebelles FDLR - La MONUSCO répond à Human Rights Watch

La Mission de l'ONU en République démocratique du Congo, la Monusco, réagit au dernier rapport de… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.