25 Septembre 2017

Cameroun: Crise anglophone - Les élites de l'Ouest se désolidarisent et clament leur fidélité à Paul Biya

Emmanuel Nganou Djoumessi, Joseph Confiance Fongang, Yao Assaïtou et Angèle Toukam Tela Sandio se prononcent contre la sécession.

Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre des Travaux publics, étaient à Babadjou le samedi 23 septembre dernier. Estimant que commune de la région de l'Ouest est frontalière de celle du Nord-Ouest agité par la crise anglophone depuis déjà un an, il a lancé un appel à la raison aux habitants de cette localité.

Un appel autant opportun que le vendredi 22 septembre 2017 des manifestations populaires et sécessionnistes se sont déroulés dans la majorité des villes anglophone pour clamer l'adhésion des populations desdites localités à la sécession alors que le monde entier attendait l'intervention de Paul Biya au siège de l'Organisation des nations unies à New-York.

« Les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest sont depuis quelques mois secouées par une agitation continue. Regroupés sous la bannière des organisations clandestines et illégales, certains de nos compatriotes ont décidé de porter atteinte à l'ordre public et aux valeurs cardinales qui gouvernent notre nation et sont consignées dans la charte de notre parti, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc).»

Ancien député à l'Assemblée nationale et membre du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais(Rdpc), Joseph Confiance Fongang tient ce discours et le réaffirme à l'occasion des manifestations observées à Bamenda et dans les autres localités de la partie anglophone le 22 septembre dernier.

Il milite pour un retour au calme et soutient que cette vague ne pourrait pas avoir des ramifications à Bafoussam son fief politique. Pour lui, les militants et cadres du Rdpc dans les régions du Nord-Ouest doivent se battre pour le triomphe des principes de ce parti.

Le bien-être de tous par le travail dans l'ordre et la paix

Il s'agit notamment : de la recherche et la consolidation de l' unité et l' intégration nationale, de la promotion d'un système politique démocratique , du développement économique du Cameroun, de la sauvegarde des libertés fondamentales inscrites dans la Déclaration Universelle des Droits de l' Homme et dans la Constitution du Cameroun notamment l'égalité de tous devant la loi, de la contribution à l 'éducation civique et politique des Camerounais et à la promotion des intérêts économiques et sociaux , de la sauvegarde et la promotion des valeurs culturelles camerounaises, notamment le bilinguisme et de l'élaboration des orientations politiques et d'un programme d 'action tendant à la recherche du bien-être de tous par le travail dans l'ordre, la paix et la démocratie.

Pour ce, le membre du comité central du Rdpc invite tous les militants du Rdpc dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest de faire valoir leur serment de fidélité à l'endroit du Président de la République, Président national de notre parti, son Excellence monsieur Paul Biya.

« Nous les invitons, clame-t-il, à s'organiser en comité de vigilance pour contrer les fossoyeurs de l'ordre public et de la paix sociale. Nous leurs demandons de vaincre ces vandales qui empêchent que nos enfants poursuivent leurs études sous le fallacieux prétexte des revendications sociales ou de démarches sécessionnistes.»

«Il est temps que les ministres originaires des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest descendent sur le terrain pour montrer leur capacité à défendre les couleurs de notre parti. Les sénateurs, les députés, les maires, les conseillers municipaux, les présidents des sections Rdpc et ceux des organes spécialisés (Ojrdpc et Ofrdpc) doivent démontrer leur légitimité populaire. Ils doivent se mobiliser pour démontrer aux yeux de l'opinion national et international que le Rdpc est et demeure le parti majoritaire dans ces régions au regard des résultats des dernières élections couplées de septembre 2013.

Comment justifier que sur les 15 députés de la région du Sud-ouest 14 soient issus des rangs de notre parti et que cette région soit secouée par une agitation populaire que les élus de notre parti ne soient pas capables de résoudre ? Pour ce qui est de la région du Nord-Ouest, que font les députés de Momo Ouest ou ceux des circonscriptions Ngotketundia acquis au Rdpc ? Il temps de montrer que nous sommes un parti fort face aux velléités sécessionnistes», conseille Joseph Confiance Fongang qui tient à faire valoir sa casquette de Commandeur de l'Ordre National de la Valeur.

Cameroun

Kylian Mbappé - Élu Golden boy 2017

Voilà de quoi redonner du sourire à Kylian Mbappe qui a totalement raté son match dimanche dans le… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.