25 Septembre 2017

Cameroun: Petite entreprise - Les vertus de l'accompagnement vantées

Des opérateurs privés invités le 22 septembre dernier à Douala à adhérer aux Centres de gestion agréés.

Certains opérateurs de modeste envergure du secteur privé se plaignent de payer trop d'impôts, alors qu'ils s'estiment justement encore fragiles. Ils ont l'opportunité, grâce à l'accompagnement des Centres de gestion agréés (Cga), de s'acquitter de manière optimale de leurs devoirs fiscaux.

Cet avantage et bien d'autres ont été évoqués vendredi dernier à Douala, par le ministre des Petites et moyennes Entreprises, de l'Economie sociale et de l'Artisanat (Minpmeesa). Le Pr. Laurent Serge Etoundi Ngoa était dans la capitale économique pour lancer la deuxième édition des caravanes de sensibilisation des très petites entreprises et petites entre prises (Tpe et Pe) pour leur adhésion aux Cga.

Ainsi, start-ups, Gic, coopératives, artisans, etc. ont été invités à se rapprocher desdits centres, structures d'assistance conseil et d'accompagnement, appuyant des entreprises au chiffre d'affaires inférieur à 100 millions de francs. Outre l'aspect fiscal, l'accompagnement porte aussi sur la comptabilité et l'administration...

Si les pouvoirs publics estiment que c'est une perche à saisir, nombre de petits entrepreneurs ne semblent pas toujours informés des avantages potentiels. La campagne de deux jours lancée vendredi à Douala visait donc à susciter un plus grand engouement chez ces opérateurs.

Selon le Minpmeesa, un des objectifs visés, outre l'information des acteurs concernés, est l'amélioration d'au moins 15% par an de leurs performances (une croissance portant sur le chiffre d'affaires, le bénéfice déclaré, etc.). Toujours d'après le ministre, une opération de sensibilisation est prévue sous peu dans la région de l'Ouest, puis à travers le reste du pays.

Il a été demandé aux promoteurs des Cga de veiller à ce que les opérateurs économiques inscrits bénéficient effectivement de tous les avantages prévus, et du meilleur coaching possible. A ce jour, le Cameroun compte 14 Centres de gestion agréés. « Ce n'est pas beaucoup, pour un pays à l'économie aussi diversifiée que le Cameroun », a estimé le Pr. Etoundi Ngoa.

Cameroun

Téléphonie mobile - Paul Biya n'a toujours pas approuvé les concessions d'Orange et de MTN

Deux ans et demi après leur signature, les contrats d'exploitation de la téléphonie mobile au… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.