26 Septembre 2017

Sénégal: La mise à niveau des entreprises amorce sa vitesse de croisière

Lancé en février 2005, le Programme de mise à niveau du Sénégal a amorcé sa vitesse de croisière. 144 entreprises ont bénéficié de son accompagnement avec 28 405 emplois créés. Des statistiques qui reflètent un pan du bilan évoquant que le Directeur du Bureau de mise à niveau (Bmn) a brandi lors du lancement,  d’un numéro spécial sur : « Compétitivité des entreprises : les performances de la mise à niveau », réalisé avec l’hebdomadaire Nouvel Horizon.

Le Directeur du Bureau de mise à niveau, M. Ibrahima Diouf annonce que 28 405 emplois ont été créés par les entreprises accompagnées dont 13.081 emplois permanents et 15.324 emplois temporaires. Devant un parterre de chefs d’entreprises, M. Diouf souligne que ceci est la résultante de  l’accompagnement apporté à 144 entreprises depuis 2005.

Ce qui constitue un « bond en avant » si l’on sait que lors de la phase pilote du projet allant de 2005 à 2010, le Bmn a avait appuyé 54 entreprises sur un objectifs de 60.

Dans la période de pérennisation, le Bmn a pu obtenir le cap de 75 entreprises accompagnées sans compter les 15 autres appuyées dans le cadre du programme de restructuration et de mise à niveau de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Une période pendant laquelle le Bmn compte accompagner 200 entreprises locales.

Pour insister sur l’impact économique du programme de mise à niveau, Ibrahima Diouf souligne que l’accompagnement des 144 sociétés sénégalaises représente 101,5 milliards de F Cfa d’investissements projetés dont les 78,4 milliards déjà approuvés et 17,3 milliards de F Cfa octroyés à ces entreprises bénéficiaires sous forme de prime. Avant d’ajouter que « 10 milliards de F Cfa sont effectivement décaissés au profit des bénéficiaires ».

A côté des acquis, les responsables de la Bmn misent sur une nouvelle forme de déploiement du programme. Selon eux, l’avenir du programme dépend de sa capacité à répondre aux attentes des entreprises bénéficiaires ou clients. C’est dans ce sens qu’une plateforme de dématérialisation des procédures de mise à niveau a été mise au point par la Bmn et l’Agence pour l’information de l’Etat (Adie). Un outil qui, selon Oumar Marre de l’Adie, donnera plus de facilités avec la réduction des coups et des délais de traitement des dossiers.

Ahmed Amar, chef d’entreprises, loge ces actions dans une volonté d’accompagner les sociétés sénégalaises dans leur quête de compétitivité, assurer sa dynamique et se prémunir des menaces qui se profile à l’horizon avec l’arrivée d’une concurrence farouche venant de l’extérieur.

M. Amar plaide pour plus de moyens devant permettre au Bureau de mise à niveau de mieux poursuivre sa mission. Ce que M. Augustin Faye, directeur de cabinet du ministre du commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME, juge nécessaire du moment que beaucoup de défis attendent la mise à niveau des Petites et moyennes entreprises du Sénégal.

Sénégal

Mécontents de la hausse du prix de la farine, les boulangers annoncent 48 heures sans pain

Si rien n'est fait d'ici là, les boulangers envisagent de ne pas fabriquer de pain les 1er et 2 novembre… Plus »

Copyright © 2017 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.