25 Septembre 2017

Congo-Kinshasa/Maroc: Coupe de la Confédération - Mazembe sort Al Hilal Obeid et affrontera FUS de Rabat en demi-finale

Déjà vainqueur au match aller à Khartoum par deux buts à un sur le terrain de l'adversaire, Mazembe a fait d'une bouchée la formation d'Al Hilal Obeid de Soudan au match retour à Lubumbashi par cinq buts à zéro, en quarts de finale de la Coupe de la Confédération. En demi-finale, le club de la capitale congolaise du cuivre s'opposera à Fath Union Sport -FUS- de Rabat (Maroc).

Le Tout-puissant Mazembe a, sans forcer les choses, validé son ticket pour la demi-finale de la 15e édition de la Coupe de la Confédération (CAF).

Les Corbeaux de Lubumbashi ont écarté de leur chemin les soudanais d'Al Hilal Obeid et accèdent dans le pré-carré de cette compétition africaine interclubs, presque sans coup férir. Le prochain adversaire de Mazembe, c'est la formation de FUS de Rabat. Mais avant de se hisser en demi-finale, il fallait assurer en quarts de finale de cette C2 africaine.

Déjà vainqueur au match aller par deux buts à un sur le terrain d'Al Hilal Obeid, l'équipe coachée par Pamphile Mihayo Kazembe a littéralement fait la fête, le 24 septembre, dans son antre de la commune de Kamalondo à Lubumbashi, face à un adversaire impuissant, dépassé et inférieur. Cinq buts à zéro, c'est le score à la fin de la partie.

Pour cette rencontre, l'Ivoirien Sylvain Gbohouo a gardé les perches, avec devant lui une défense à plat composée de l'expérimenté Jean Kasusula sur le côté gauche, Kevin Mondeko et le Zambien Kabaso Chongo dans l'axe, et Djo Issama Mpeko à droite.

Le Ghanéen Daniel Adjei et le Zambien Nathan Sinkala se sont chargés de la récupération de balle, alors que le capitaine Zambien Rainford Kalaba a été le dépositaire de jeu. Le Malien Traoré à gauche, le jeune Ben Malango dans l'axe et Chico Ushindi wa Kubanza sur le flanc droit de l'attaque ont constitué le trio offensif de Mazembe.

L'on remarque l'absence de Mika Miché dans l'entrejeu qui souffre de la malaria, alors que l'Ivoirien Christian Koffi Kouamé a débuté sur le banc, ainsi que le gardien de but Matampi Vumi Ley, le défenseur central Joël Kimwaki, le jeune latéral gauche Arsène Zola, l'excentré droit Ghanéen Salomon Asanté, l'attaquant Meshack Elia et le Malien Sissoko.

Le club soudanais a tenu jusqu'à à la 39e minute. L'expérimenté Jean Kasusula a ouvert le score sur une superbe balle arrêtée, laissant le gardien de but El Akram totalement pantois. À la fin de la première période, le TP Mazembe menait déjà au tableau d'affichage par un but à zéro.

Mais le vrai cauchemar du club de Khartoum entraîné par Hussein a débuté dès le début de la deuxième période. À la 49e minute, le Malien Traoré a doublé la mise pour les Corbeaux, et Ben Malango a inscrit le troisième but à la 54e minute. Entré en jeu, Meschak Elia a participé à la fête avec le quatrième but à la 84e minute.

Et Djo Issama a parachevé la large victoire de Mazembe par une somptueuse frappe à la 90+3e minute ; des Corbeaux qui en réalité s'étaient qualifiés pour la demi-finale déjà au match aller remporter sur le terrain de l'adversaire à Khartoum par deux buts à un. C'est donc presque sans coup férir que Mazembe accède pour la énième fois en demi-finale d'une compétition africaine interclubs, la Coupe de la Confédération pour le cas d'espèce.

Réagissant en conférence de presse d'après match, l'entraîneur de Mazembe Mihayo Kazembe a indiqué : « Au match aller, nous avions remarqué que les Soudanais avaient une défense très lente, il fallait mettre de la vitesse avec des ballons toujours en profondeur. Chico Ushindi et Adama Traoré avaient cette mission. Grâce à leur rapidité, nous avons exploité cette faille et les buts sont partis des côtés ».

A propos d'Ushindi wa Kubanza qui a fait un match exemplaire, Mihayo a précisé : « Ushindi au coup d'envoi, c'était un choix fort que j'ai fait. Abdoulaye Sissoko qui devrait démarrer était fébrile pendant la semaine à la suite de fièvres. J'ai aussi laissé Solomon Asante et Meschak Elia sur le banc pour apporter de la fraîcheur en cours de match.

En démarrant avec Chico, je tenais à ne pas casser le rythme pris par ce jeune depuis le match aller. Il a encore apporté un plus dans ce match. Un conseil à ce jeune, il doit garder sa tête sur les épaules ».

L'équipe d'Al Hilal Obeid n'était pas à la hauteur de Mazembe qui se frottera en demi-finale à un club déjà vainqueur d'une compétition africaine interclubs, le Fath Union Sport (FUS) de Rabat du Maroc. Battu au match retour par CS Sfaxien (0-1), FUS se qualifie aux tirs but (4-5), le club de la capitale marocaine ayant également le match aller par la même marque d'un but à zéro.

Face à une coriace équipe de FUS, entraînée par Walid Regragui, Mazembe sera obligé de rehausser encore plus son niveau de jeu. Le jeune attaquant Ben Malango qui vit sa première expérience africaine avec Mazembe devra être plus décisif, lui qui s'illustre de plus en plus par des loupées dans la surface de réparation.

Dans des rencontres de haut niveau, les occasions de but se raréfient, et l'on doit être concentré et décisif à la moindre occasion qui pourrait se présenter et faire mouche. Et Pamphile Mihayo s'est déjà mis dans l'ambiance de cette rencontre. « Nous étions focalisés sur nos deux matchs des quarts de finale au moment où FUS et CS Sfaxien s'opposaient.

Il est maintenant temps de revoir les prestations des Marocains pour mettre en place, pendant la semaine, notre plan de jeu. Nous jouons à la maison dimanche, obligatoirement nous devons obtenir la victoire ».

Congo-Kinshasa

Un Congolais poignardé en plein jour par un sujet chinois

Pour le commissaire provincial de la Police nationale congolaise (PNC) de Kinshasa, l'auteur du coup de couteau - un… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.