26 Septembre 2017

Cameroun: Chantal Biya encouragée dans ses initiatives

C'est la quintessence du déjeuner auquel l'épouse du chef de l'Etat a été conviée, mercredi dernier, par Melania Trump. La première dame, Chantal Biya, était aux côtés du chef de l'Etat à New York, dans le cadre de sa participation à la 72e Assemblée générale des Nations unies.

En marge des travaux de cette auguste institution, l'épouse du président de la République a eu un agenda chargé. Son invitation par la First lady américaine, Melania Trump, à prendre part à un déjeuner consacré à l'éducation et au bien-être des enfants constitue le principal temps fort de ce séjour new yorkais.

La rencontre à laquelle prenaient part d'autres premières dames à l'instar de celles de France, Brigitte Macron, de Côte d'Ivoire, Dominique Ouattara, du Burkina Faso, Sika Kaboré, du Niger, Gambie, Malawi, aux côtés de certains conjoins de chefs de gouvernement, a eu lieu au 799 UN Plaza, sur le 1st Avenue.

Tout comme les autres femmes de président qui l'ont précédée à la Maison blanche, la nouvelle First lady américaine n'a pas l'intention de rester à l'écart de la vie publique et compte laisser sa trace dans l'histoire du pays. Lors de son discours prononcé pendant le déjeuner de mercredi dernier, Melania Trump s'est dite préoccupée par le cyber-harcèlement. Aussi veut-t-elle lutter contre le phénomène.

« Tout le monde peut être victime de cyber-harcèlement ou de cyber-intimidation, mais les cibles les plus vulnérables restent les adolescents et les individus avec un physique sortant de l'ordinaire. La cyber-intimidation est tout aussi inadmissible que les insultes dans la vie réelle. Le cyber-harcèlement déstabilise l'état mental des jeunes», a soutenu l'épouse de Donald Trump.

Elle a rappelé qu'elle élève à plein temps un fils de dix ans, Barron, ce qui lui permet de savoir à quel point les enfants peuvent être sensibles et fragiles. Une initiative axée sur le bien-être de l'enfant qui n'a pas laissée insensible Mme Chantal Biya. A l'écoute de ce discours, l'épouse du chef de l'Etat, dont la fibre maternelle et sociale est bien connue, s'est certainement sentie encouragée.

Elle se consacre aux plus démunis, défavorisés, handicapés et autres malades. Pour cela, elle a créé des associations spécifiques très actives sur le terrain et dont l'impact n'est plus à démontrer.

Le déjeuner de mercredi dernier aura certainement été l'occasion de nouer de nouveaux contacts pour ses multiples projets sociaux et humanitaires. Après cette sortie, la première dame s'est exclusivement consacrée à l'agenda de son illustre époux.

Cameroun

Le dur combat des familles des victimes un an après la catastrophe ferroviaire d'Eséka

Le 21 octobre 2016 le déraillement d'un train provoquait la mort de 79 personnes au Cameroun. Un an après… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.