26 Septembre 2017

Zimbabwe: L'Afreximbank à la rescousse du Zimbabwe exsangue

Le Zimbabwe vient de décrocher une ligne de crédit de 600 millions de dollars, suite à un mémorandum d'entente signé avec l'Afreximbank.

Une véritable bouée de sauvetage pour Harare qui vient tout juste de se déclarer en situation de cessation de paiement, après que son ministre des Finances, Patrick Chinamasa ait déclaré le 21 septembre dernier, l'incapacité de son pays à honorer le paiement d'arriérés de dettes d'un montant de 1,8 milliard de dollars contractées auprès de la Banque mondiale et de la BAD.

Le soutien inopiné de la Banque africaine d'exportation et d'importation à la Reserve Bank of Zimbabwe (RBZ) a pour but d'éviter à ce pays d'Afrique australe une pénurie de devises étrangères qui menace l'ensemble des importations zimbabwéennes (nourriture, carburants, médicaments...).

Conclue le 23 septembre dernier, en marge d'une réunion du conseil d'administration de l'Afreximbank qui s'est tenu à Harare, cette ligne de crédit devrait « épauler le Zimbabwe pendant la sécheresse de changes prévue d'octobre à février 2018 », selon le ministère des Finances zimbabwéen.

Zimbabwe

Scandale après la nomination de Mugabe par l'OMS

La polémique enfle après la nomination par l'OMS, le 18 octobre, du président zimbabwéen… Plus »

Copyright © 2017 Ecofinance.sn. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.