26 Septembre 2017

Afrique: Le pays réaffirme son engagement dans le maintien de la paix et la sécurité en Afrique

New York — Le gouvernement angolais a réaffirmé lundi son attachement au mécanisme multilatéral des Nations Unies pour résoudre les problèmes qui menacent la paix et la sécurité sur le continent africain, en particulier dans la région des Grands Lacs.

La position de l'Angola a été présentée aux Nations Unies, à New York, par le représentant permanent angolais à cette organisation mondiale, l'ambassadeur Ismael Gaspar Martins, au cours de son discours à la clôture de la période de débat général de la 72ème session de l'Assemblée générale.

Dans le cadre de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), l'Angola a mené des efforts diplomatiques avec des partenaires régionaux et internationaux pour trouver une solution politique durable capable d'assurer la sécurité, la stabilité, le développement économique et social, ainsi que la démocratie pour les pays et les peuples de la région, a-t-il rappelé.

Cet engagement collectif, a-t-il ajouté, a permis de réduire considérablement les tensions dans la région, de poursuivre le dialogue politique inter-burundais et de trouver des signes encourageants pour résoudre la crise politique en RDC et des développements positifs dans le processus de paix en République centrafricaine.

De manière plus générale, l'ambassadeur Ismael Martins a réitéré que la paix et la sécurité internationales étaient des prémisses fondamentales pour la stabilité, le développement durable, la démocratie et la promotion et le respect des droits de l'homme.

«Nous avons besoin d'une organisation capable de promouvoir la paix et la sécurité internationales qui agissent rapidement pour éviter des éventuelles situations de conflit en améliorant la stratégie globale de lutte contre le terrorisme international et en plaçant les questions de développement économique et social au centre de son action ", a précisé le représentant angolais.

Dans ce contexte, il a souligné les quatre axes définis dans l'ordre du jour de cette session de l'Assemblée générale de l'ONU, à savoir: la prévention et la médiation des conflits pour rétablissement de la paix durable; la Promotion des droits de l'homme; la Mise en œuvre de l'Agenda 2030 pour le développement durable; et l'Accord sur le climat de Paris.

L'ambassadeur Ismael Martins a également réitéré le besoin des réformes du Conseil de sécurité afin qu'il reflète la réalité du monde contemporain, ayant considéré que sa composition actuelle est obsolète.

Angola

Soixante-cinq exposants à la 8ème édition de la Foire de Dondo

La 8e édition de la Foire Dondo, ouverte vendredi avec 65 exposants, rend hommage à la province de Lunda… Plus »

Copyright © 2017 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.