26 Septembre 2017

Sénégal: Economies résilientes en zones semi-arides - Les fonds des migrants ciblés pour le financement

Un atelier national de partage des résultats du PRESA (Promouvoir la résilience des économies en zones semi-arides) et de définition d'un programme de plaidoyer pour influencer les pratiques et les politiques pour un développement résilient en zones semi-arides se tient à Saly-Portudal. Une centaine de personnes sont en conclave pour la valorisation de la recherche.

Selon Cheikh Tidiane Wade, le coordinateur du PRESA, la réflexion porte sur les productions agricoles et leur intégration avec les migrations et les changements climatiques pour la construction des économies résilientes avec les fonds des migrants.

A en croire Barra Guèye de l'IED (Innovation-Environnement-Développement), l'impact des changements climatiques dans les zones arides nécessite des mécanismes d'adaptation. A cet effet, les différents acteurs s'y mouvant conçoivent des stratégies pour influencer les politiques publiques pour le renforcement de la résilience.

Par conséquent, lors de son intervention, devant la presse, il a mis en relief les quatre modules retenus comme axes de recherche dont les résultats sont partagés dans l'atelier de concertation organisé à Saly-Portudal.

Le premier module a trait à une meilleure compréhension des flux financiers générés par la migration pour une utilisation efficiente par les populations et les Etats dans le cadre de politiques proactives. Le deuxième tourne autour d'une compréhension des impacts des changements climatiques dans le secteur privé.

Cela suppose, selon lui, une meilleure prise en compte des changements climatiques dans le secteur privé, surtout celui agroindustriel et l'intégration de leurs impacts dans la planification. Le troisième module campe l'analyse de la chaîne de valeur viande alors que le quatrième est centré sur la compréhension du système de planification pour une meilleure adaptation aux changements climatiques.

Selon Barra Guèye, beaucoup de territoires sont impactés part le phénomène. Conséquence, il invite à une vue d'ensemble pour une approche interterritoriale pour pousser les autorités politiques à prendre en compte les recommandations des acteurs à la base.

Sénégal

Investissement dans les infrastructures - Le Cabinet Kaizene veut favoriser des partenariats

Dakar abrite une rencontre de deux jours axée sur les Btp et les infrastructures organisée par le Cabinet… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.