26 Septembre 2017

Ile Maurice: Petroleum Hub à Albion - Greenpeace apporte son soutien aux opposants

Les opposants au projet de Petroleum Hub à Albion ont obtenu le soutien d'un allié de poids dans leur combat.

L'organisation internationale Greenpeace, connue pour ses actions coup-de-poing, a annoncé, au travers de son représentant à Maurice, Sunil Dowarkasing, qu'elle apporterait son soutien au Kolektif Say No to Petroleum Hub et Protez Later Nu Zenfant. Objectif : tenter de faire reculer le gouvernement sur cette question.

Lors d'une conférence de presse, il y a quelques jours, Sunil Dowarkasing, Global Strategist South chez Greenpeace, a expliqué que le soutien de l'organisation internationale s'inscrit dans le cadre d'une campagne internationale intitulée «Break Free from Fossil Fuel». À ce titre, Greenpeace entend apporter aux écologistes mauriciens un soutien logistique et légal dans leur combat contre le Petroleum Hub d'Albion.

Commentant le récent déplacement du Premier ministre aux Nations unies, Sunil Dowarkasing estime qu'il y a une «grande hypocrisie» entre la déclaration du chef du gouvernement mauricien, qui a participé à la «Climate week» à l'ONU et les actions prises à Maurice. La protection de notre patrimoine écologique, a fait ressortir le représentant de Greenpeace, est aujourd'hui l'affaire de tous.

Un avis confirmé par Jean José Bax, porte-parole du Kolektif Say No to Petroleum Hub, qui s'est par ailleurs félicité de ce soutien de poids. «Nos dirigeants politiques ne peuvent plus aujourd'hui mettre en doute notre détermination à mener ce combat. Nous comptons mobiliser tous les Mauriciens pour que ce projet ne se concrétise pas», a-t-il déclaré.

Dans une lettre ouverte envoyée au Premier ministre, il y a quelques mois déjà, les membres du Kolektif Say No to Petroleum Hub dénonçait l'absence de dialogue avec les citoyens sur ce dossier. «La population de Maurice est farouchement opposée à tout projet qui viendrait mettre à risque l'avenir de nos enfants et nous attendons de vous que vous consultiez vos mandants avant de prendre des décisions dont les effets seraient néfastes et irréversibles pour notre écologie, notre santé, la beauté de nos lagons, l'industrie touristique et l'économie de notre pays», écrivaient-ils.

Les multiples tentatives des dirigeants politiques pour minimiser l'impact et les dangers liés à ce projet n'ont, à ce jour, pas convaincu. Le député de la majorité Alain Aliphon avait notamment mis le feu aux poudres en affirmant, dans une interview à l'express, qu'«il ne s'agit ici que de cuves de stockage destinées au ravitaillement de navires. Qu'on m'explique où est le problème. Je n'en vois aucun». Et le député d'enfoncer le clou : «En clair, ce sera comme une station-service pour bateaux.»

Les écologistes locaux, qui peuvent désormais compter sur le savoir-faire et l'expertise de Greenpeace, n'écartent pas la possibilité d'organiser très prochainement des actions visant «à marquer les esprits et montrer notre détermination à mener ce combat pour la protection de l'environnement et la santé des Maurciens».

Ile Maurice

L'Equal Opportunities (Amendment) Bill voté

A 22 h 30 ce mardi 21 novembre, les parlementaires ont voté l'Equal Opportunities (Amendment) Bill avec… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.