26 Septembre 2017

Sénégal: 21 milliards de F Cfa de l'AFD pour la sécurité alimentaire et le monde rural

L’Agence Française de Développement (Afd) apporte 21 milliards de F Cfa (32 millions d’euros) en faveur de la sécurité alimentaire et du développement économique des territoires ruraux du Sénégal. Ce qui porte à 790 Mds F Cfa les engagements consacrés au pays depuis 2000.

Une convention de financement relative à la phase II du « Projet d’Appui à la promotion des Exploitations Familiales dans la région de Matam » a été signée ce mardi 26 septembre entre son directeur général, M. Rémy Rioux, Directeur général de l’Afd et M. Amadou Ba, Ministre de l’Économie, des Finances et du Plan. C’était en marge  de la troisième édition du Forum « Investing in Africa » (Investir en Afrique) organisé par la Banque Mondiale et la Chine.

Selon M. Rioux, le couplage prêt-don de ce nouveau financement permettra une meilleure optimisation des ressources concessionnelles : le prêt très concessionnel financera la réalisation des investissements à rentabilité longue (aménagements hydro-agricoles, aménagements hydro-pastoraux, infrastructures de stockage et de transformation, pistes rurales…) et la subvention financera l’accompagnement des acteurs locaux.

Avant d’ajouter que ce projet répond à des enjeux forts d’amélioration de la sécurité alimentaire et du développement économique des territoires ruraux de la région de Matam et du Delta qui sont des zones d’émigration forte.

Sur cette même lancée, le ministre de l’économie, des finances et du plan du Sénégal, M. Amadou Ba relève une cohérence de ce projet avec le Programme de relance et d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (Pracas) qui, à terme, « devrait nous permettre d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et doubler nos capacités de production et d’exportation de produits agricoles ».

A son avis, en exécutant des projets et programmes de cette nature, le gouvernement du Sénégal se donne les moyens de lutter plus efficacement et durablement contre la pauvreté mais aussi de permettre aux populations de développer des activités à fort potentiel économique principalement dans le domaine agricole et celui de la commercialisation des produits agricoles.

Ce qui, d’après lui, se traduira par une forte émergence de petites et moyennes entreprises orientées vers le secteur de l’agriculture et qui vont générer de nombreux emplois, notamment pour les jeunes et les femmes.

L’ambassadeur de la France au Sénégal, M. Christophe Bigot pour sa part estime que ce projet pourra aussi contribuer à lutter contre l’immigration clandestine avec son lot de risque. A son avis, il sera opportun d’aider à la réalisation de projets de Sénégalais de la diaspora.

Enfin, le Directeur général de l’Afd rencontrera le Président Macky Sall afin d’évoquer avec lui les engagements pris par l’Agence et le Sénégal en faveur du pays, et les perspectives envisagées pour les prochaines années. « La contribution de l’Afd au Plan Sénégal Emergent (PSE) devrait atteindre 700 M€ dont 500 M€ en prêts souverains sur la période 2014-2017 soit au-delà des 400 M€ annoncés en 2014 », renseigne la même source.

Depuis l’année 2000, souligne ledit communiqué parvenu à la presse, l’Afd a engagé plus de 790 Mds Fcfa (1,3 milliard d’euros) au Sénégal et a enregistré une forte croissance de ses financements au cours des cinq dernières années avec 846,5M€ engagés sur la période, soit en moyenne 141 M€ d’engagements par an depuis 2010. En 2016, le montant total des engagements de l’Afd au Sénégal a atteint 141 Mds FCFA (215,6 millions d’euros).

L’argentier de l’Etat du Sénégal y ajoute que depuis 2014, année de présentation du Pse au Groupe Consultatif, l’Afd a accordé au Sénégal un financement cumulé de 777 millions d’euros, soit environ 508,5 milliards de F Cfa, à travers 30 conventions de financement conclues, dépassant largement (180%) les engagements financiers de la France pour la mise en œuvre du Plan d’action prioritaire (Pap 2014 – 2018) du Pse.

Le Directeur général de l’Afd, M. Rémy Rioux avise que d’ici 2022, la France compte consacrer  0,55 % de ses revenues nationales à l’Aide Publique au Développement (Apd).

50% des engagements 2016 de l’AFD à l’Afrique

A part les autorités du pays, M. Rioux a profité de sa troisième visite au Sénégal, depuis sa prise de fonction, le 2 juin 2016, pour échanger avec des partenaires tels que la Banque Africaine de Développement (Bad), la Banque mondiale, mais aussi la CDB, membre éminent d’IDFC.

Le patron de l’Afd a réitéré sa volonté d’intensifier la coopération avec la Chine en Afrique, et notamment au Sénégal. Un sujet qui, selon ses services, fera l’objet d’un entretien trilatéral associant autorités sénégalaises, CDB et Afd.

M. Rioux a d’ailleurs, lors du forum « Investing in Africa », évoqué la révolution numérique qui est train de transformer profondément le continent africain et de favoriser son émergence. Il a affirmé le souhait de l’Afd d’accompagner ces transformations à l’échelle continentale, car « l’Afrique (et en particulier le Sénégal) est et restera une priorité pour le Groupe Afd ».

En 2016, 50 % des engagements financiers de l’Afd dans les pays étrangers (près de 4 Mds € en 2016 soit +25% en un an) vont à l’Afrique, toute l’Afrique, priorité de l’action de l’Agence, où 84 % des moyens budgétaires accordés par l’Etat sont concentrés. L’information est continue dans le communiqué relatif à la visite de M. Rémy Rioux, Directeur général de l’Afd à Dakar.

La même source confie que dans sa nouvelle stratégie, « l’Agence considère l’Afrique comme un tout ». Du Maroc à l’Afrique du Sud, du Sénégal à Djibouti, avec ses dynamiques régionales, sans séparer le Nord du Sud du Sahara.

Pour rappel,  l’Agence Française de Développement (Afd), institution financière publique, met en œuvre la politique définie par le gouvernement français, pour combattre la pauvreté et favoriser le développement durable.

Sénégal

Investissement dans les infrastructures - Le Cabinet Kaizene veut favoriser des partenariats

Dakar abrite une rencontre de deux jours axée sur les Btp et les infrastructures organisée par le Cabinet… Plus »

Copyright © 2017 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.