26 Septembre 2017

Sénégal: Le Directeur Général d'Oryx Bénin, Patrick SIMO vient d'être défenestré manu militari

Les carottes sont bien cuites pour Patrick SIMO, jusque là DG d'Oryx Bénin. Le tandem Jean Claude Gandur, Chairman de AOG- Philippe CORTES, Directeur Général de AOG ENERGIES et dirigeant D'ENERGY KINGDOM INTERNATIONAL LIMITED (Iles Vièrges) se sont séparés de leur vieil proche collaborateur. Les nuits ont été longues et laborieuses pour Jean Claude Gandur et son allié Philippe Cortes pour électrocuter le Camerounais Patrick SIMO de son douillet fauteuil de DG de la filiale béninoise d'Oryx.

Arrivé à la tête d'ORYX Bénin SA, il y a moins de 18 mois, le Camerounais Patrick SIMO qui officiait jusque là dans sa propre société PHOENIX PETROLEUM après un séjour chez MRS (Groupe DANGOTE), SHELL et TEXACO se voit- contre toute attente ce mardi - débarquer alors que d'aucuns le voyaient promu à la tête de la division trading d'AOG à Genève (Suisse) pour bons et loyaux services...

Patrick SIMO passe à l'échafaud

Le camerounais paie aussi ses relations plus ou moins difficiles du fait des hostilités entre les partenaires issus de AOG (Energy Kingdom International Limited, EKIL) et ORYX BENIN (OBSA). Cela intervient justement quelques jours seulement après la décision de la Cour Arbitrale de Paris (CCI) confirmant les deux arbitres proposés par parties et refusant la jonction des deux procédures pendantes. Dans certains milieux avertis, on attend incessamment la nomination du Président du Tribunal Arbitral de la CCI par les deux arbitres déjà confirmés pour les deux procédures 22 383/DDA et 22 445/DDA : Mme Nadia AOG désignait Madame Nadia Darwazeh co-arbitre pour AOG et Monsieur Philippe Naepels en tant que co-arbitre pour PIA MARKET, SA.

Beaucoup de procédures ont été initiées au Bénin pour le compte du Groupe AOG par le Commandeur Maître Maxime Sévérin QUENUM et ses confrères ont englouti énormément de fonds sans résultats concrets autres que l'aggravation du différend et l'alourdissement des dommages et indemnités y afférentes...

Monsieur Patrick SIMO a-t-il commis une faute impardonnable dans la gestion de ce dossier évalué à plusieurs centaines de millions d'Euros ou est- il simplement la victime expiatoire, le bouc émissaire devant effacer les fautes d'AOG et permettre une réconciliation avec le Groupe ALECHOU au moment où on note une accélération de la mise en état des dossiers de procédures et du Tribunal Arbitral ?

Le microsome attend avec impatience et intérêt de connaître le nom du successeur de Monsieur Patrick SIMO qui est annoncé selon des informations autorisées parvenues à Confidentiel Afrique de nouveau à la tête de PHOENIX PETROLEUM.

Nous y reviendrons... .

Sénégal

23 nouveaux experts comptables versés dans le marché de l'UEMOA

Le marché de l’Union économique monétaire ouest africain (Uemoa) vient de s’enrichir de… Plus »

Copyright © 2017 Confidentiel Afrique. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.