27 Septembre 2017

Sud-Soudan: Le pays freine le déploiement de la force de réaction rapide de l'ONU

Photo: Photo: MINUSS / Isaac Billy
Le Représentant spécial et chef de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (UNMISS), David Shearer (à droite), lors de sa première visite de terrain dans la ville de Malakal.

La force de réaction rapide (RPF), qui doit continuer de se déployer au Soudan du Sud, reste l'objet de vives tractations avec le gouvernement de Juba.

Dans son adresse au Conseil de sécurité des Nations unies, mardi 26 septembre 2017, l'envoyé spécial de l'ONU dans le pays, David Shearer, a reconnu que le gouvernement sud-soudanais refusait toujours que la RPF protège l'aéroport de Juba ainsi que la base de Tomping, comme le prévoit son mandat.

L'ambassadrice américaine Nikki Haley a, par ailleurs, annoncé sa visite dans le pays au mois d'octobre : « la dernière chance de sauver l'accord de paix », selon elle.

C'est un tableau très sombre qu'a dressé David Shearer : 7,6 millions de Sud-Soudanais ont désormais besoin d'une assistance humanitaire, le processus politique est toujours au point mort et la force de réaction rapide reste l'objet de vives tensions avec le gouvernement sud-soudanais.

Décidée il y a plus d'un an, cette force ne compte aujourd'hui que 600 hommes sur les 4 000 initialement autorisés. 800 soldats éthiopiens devraient être déployés courant octobre 2017.

Mais Juba refuse toujours que cette force protège l'aéroport, comme le prévoit son mandat, et demande une révision de celui-ci d'ici le mois de décembre 2017, quand il doit être renouvelé.

Montée des violences dans la région d'Equatoria

Le gouvernement reste très sensible à la question de la souveraineté de son aéroport, a reconnu l'envoyé spécial de l'ONU dans le pays. L'arrivée de la force de réaction rapide devait permettre le redéploiement de casques bleus dans la région d'Equatoria où les violences augmentent.

David Shearer a donc annoncé qu'il devrait rencontrer très prochainement les représentants de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), de l'Union africaine et du gouvernement sud-soudanais pour tenter de trouver une issue à cette crise.

En savoir plus

L'envoyé de l'ONU réclame un front commun international en faveur du processus de paix

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan du Sud, David Shearer, a… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.