27 Septembre 2017

Togonews (Lomé)

Afrique de l'Ouest: Togo/Ghana - Mer calme

La Côte d'Ivoire et le Ghana se sont engagés le 24 septembre à respecter la décision du Tribunal international du droit de la mer (TIDM) sur un différend au sujet de leur frontière maritime.

Accra et Abidjan s'opposaient sur le tracé de leur frontière qui traverse un gisement de pétrole offshore. Le Ghana a obtenu gain de cause.

Dans la foulée, le parti au pouvoir (NPP) demande aux autorités d'entamer rapidement des négociations avec le Togo

L'ancien procureur général, Marietta Brew Appiah-Oppong, conseille également au gouvernement d'engager des négociations avec Lomé pour délimiter la frontière maritime afin de prévenir d'éventuels conflits.

La nature de la demande est différente du contentieux avec la Côte d'Ivoire. Aucune exploitation offshore n'est l'objet d'une contestation.

Une Commission nationale des frontières maritimes a été créé récemment par le gouvernement togolais.

Il lui est demandé de remettre sa copie au plus tard en 2019 pour une renégociation des frontières maritimes avec les pays voisins (Ghana et Bénin).

Togo

Un climat de tension et de peur règne dans la capitale

Tension et climat de peur règnent à Lomé alors qu'une nouvelle manifestation de l'opposition… Plus »

Copyright © 2017 Togonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.