27 Septembre 2017

Sénégal: Lancement du clean Farms dans le pays - Croisade contre les pesticides périmés et indésirables

Le programme Clean Farms Sénégal a été lancé hier, mardi 26 septembre 2017 pour lutter contre les pesticides périmés et indésirables dans les zones les Niayes, la zone cotonnière, ainsi que la zone des eaux pour une période de 3 mois.

C'est dans le cadre de la politique de la protection de l'environnement, de la santé humaine et de la santé animale.

Le programme Clean Farms Sénégal a pour objectif d'identifier des pesticides périmés et indésirables existant au Sénégal en vue de rechercher une solution adéquate pour les éliminer. C'est la raison pour la quelle ce dudit programme a été lancé hier, mardi 26 septembre 2017. Selon Ibrahima Dièye président de CropLife Sénégal, ce projet permet d'identifier les pesticides périmés au niveau du territoire national en collaboration avec la première composante d'un projet de la Fao et d'autres partenaires pour la lutte contre le fléau.

Certaines zones du Sénégal sont les plus ciblées pour ce programme de lutte contre les pesticides périmés et indésirables. «Toute la zone des Niayes constitue un domaine important, la zone cotonnière également, la zone de la vallée du fleuve, la zone de lac de guère etc. Nous estimons aujourd'hui il y a des problèmes que nous devons identifier pour pouvoir donner des solutions», a déclaré Ibrahima Dièye.

Pour cela, ils ont mis à la disposition, d'une base de données fiables permettant de rechercher les voies et moyens appropriés pour se débarrasser de ces produits dangereux pour la santé humaine, animale et pour l'environnement.

«Nous estimons que la gestion des pesticides est un sérieux problème par rapport à l'environnement à la santé humaine et à la population. Face à cette situation, on a constaté énormément de produits non homologués d'abord qui circulent mais également nous sommes confrontés à un problème de péremption de ces pesticides», confie-t-il.

Dans ce cadre de l'exécution de ce programme, le comité de pilotage invite les producteurs, les distributeurs, les importateurs d'intrants agricoles, les organisations de productions agricoles et autres structures qui détiendraient des stocks de pesticides périmés en vue de les déclarer.

«A cette phase éventuelle du projet, on appelle à toutes les structures de nous donner leur niveau de stocks périmés, pour ensuite qu'on leur donne des produits de qualités gratuitement», dit-il

Suite à la campagne de sensibilisation et de déclaration de clean farm's Sénégal, un inventaire se fera aux endroits atteints de pesticides périmés en grande quantité ou très dangereux. L'inventaire permettra une cartographie de risque et le démarrage de la deuxième composante du projet «la sauvegarde et l'élimination».

Sénégal

Investissement dans les infrastructures - Le Cabinet Kaizene veut favoriser des partenariats

Dakar abrite une rencontre de deux jours axée sur les Btp et les infrastructures organisée par le Cabinet… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.