26 Septembre 2017

Cameroun: CAN total 2019 - La CAF range ses commodes dangereuses

Le Cameroun reste le pays hôte de la prochaine Coupe d'Afrique des nations de football. Un nouveau cabinet d'audit indépendant va rapidement être mandaté pour effectuer, dans les prochains jours, la visite d'inspection annulée en août dernier pour des raisons imprécises.

C'est l'une des annonces venant d'Accra au Ghana où s'est tenu le 23 septembre 2017 les travaux du Comité exécutif de la Caf - la Confédération africaine de football. Le sujet de la Can Total Cameroun 2019 était à l'ordre du jour. Contrairement à ce que laissait entendre Me Dieudonné Happi - président du Comité de normalisation, sur les antennes de Rfi, que le président de la Caf lui a confirmé que « le problème de retrait de la Can au Cameroun, n'a jamais été discuté ».

Bien que soutenu par la Caf, selon l'avocat, le Comité de normalisation devra organiser les élections d'un nouveau Comité exécutif de la Fécafoot au plus tard en février 2018. Ainsi, le Cameroun « sucera sa Can » avec de nouveaux hommes à la tête de la Fédération camerounaise de football.

Autre nouvelle

Outre la désignation des membres des Commissions permanentes, le passage des compétitions interclubs de la période de février-novembre à celle d'août-mai, la Can féminine Total Ghana 2018 et la mise en place d'un Comité d'organisation pour le symposium sur le football féminin annoncé au Maroc pour le 1er trimestre 2018, le Comité exécutif de la Caf s'est prononcé sur le Chan Total 2018. Pour ce, cette compétition a été retirée au Kenya pour cause des retards accumulés dans la réalisation des infrastructures sportives et de la situation politique actuellement très tendue. Le nouveau pays organisateur sera connu d'ici le 8 octobre 2017.

Les Etats qui souhaitent se porter candidat à l'organisation du Chan 2018, ont jusqu'au 30 septembre prochain pour le faire savoir. Pour l'heure, le Maroc est annoncé depuis plusieurs semaines. Signalons qu'en tenant cette réunion au Ghana, la Caf rendait ainsi effective le principe de délocalisation qui avait été arrêté en juillet 2017 à Rabat au Maroc.

Le président de la Caf y est arrivé le 21 septembre 2017, en provenance du Caire en Egypte où se trouve le siège de la Confédération africaine de football. Ahmad avait notamment dans sa suite Kwesi Nyantakyi, Constant Omari, Essam Ahmed, respectivement 1er et 2ème vice-présidents, et secrétaire général par intérim de la Caf.

C'est la première fois qu'Ahmad se retrouvait au Ghana, dans son costume de président de la Caf. Cette réunion a permis de prendre des décisions importantes pour la transformation et le développement du football en Afrique. Il a profité de l'occasion pour redire son souhait de voir le Comité exécutif de la Caf se réunir en moyenne une fois tous les deux mois, avec l'opportunité donnée aux Fédérations africaines qui en manifestent la volonté, d'accueillir ces réunions.

En marge de cette réunion, le président de la Caf a été reçu en audience le 22 septembre par le vice-président de la République du Ghana - Mahamudu Bawumia. Il a également visité du siège de la Fédération ghanéenne de football et assisté à une cérémonie d'hommage à un acteur du football ghanéen - Ibrahim Sly Tetteh - ancien président du club Liberty professionals.

Cameroun

Journée Mondiale de la Femme Rurale - Le Ndé danse au rythme de Bassamba.

Ce dimanche 15 octobre 2017, la prairie de Bassamba, point focal de la célébration de la Jmfr dans le… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.