27 Septembre 2017

Cameroun: Hôpital de référence de Garoua - Le chantier lancé

Au nom du PM, le ministre de la Santé publique a posé hier la première pierre de cet établissement de première catégorie dont les travaux dureront 24 mois

La gestation a mis du temps, mais ça y est ! Hier, Garoua a amorcé l'accouchement de son hôpital de référence, la première formation sanitaire de première catégorie de tout le septentrion.

Au nom du Premier ministre, chef du gouvernement, le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, qu'accompagnait le secrétaire d'Etat Alim Hayatou, l'ambassadeur de Corée du Sud au Cameroun, et un représentant du ministère de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire, a posé la première de l'ouvrage, lors d'une double cérémonie réunissant les autorités administratives, municipales, élus et élites de la région. Donnant ainsi corps à cette promesse du chef de l'Etat. Il faut dire que le projet, présenté lors de la phase des allocutions, ne manque pas d'ambition.

Etalé sur quelques 44 hectares de surface, l'hôpital de référence de Garoua disposera d'une capacité d'accueil de 300 lits, des équipements et technologies les plus pointus en matière d'imagerie médicale, et de l'ensemble des spécialisations médicales et services, à l'instar des urgences, psychiatrie, chirurgie, obstétrique, laboratoire, etc. Il y est prévu 28 salles de consultation, cinq salles d'opération, deux d'accouchement et bien d'autres, le tout dans des aménagements au design futuriste.

L'ensemble des travaux devrait durer 24 mois, pour un montant total de près de 29 milliards de F, financé par Exim Bank Corée et le gouvernement camerounais. Les travaux seront menés par l'entreprise Samsung C & T consortium, dont le vice-président était du déplacement de Garoua. Le ministre André Mama Fouda n'a pas manqué d'indiquer que l'importance du projet dépasse largement le cadre de la seule ville de Garoua, ou même de la région du Nord.

Le niveau de construction et d'équipement a été élaboré afin de permettre une prise en charge des cas sanitaires les plus aigus qui pourraient se poser dans les trois régions du septentrion, et même les pays frontaliers que sont le Tchad, la RCA et le Nigeria. Un argument de « tourisme sanitaire » donc, dira André Mama Fouda. Jusqu'ici, les patients atteints de certaines pathologies devaient se faire évacuer à Yaoundé, Douala, ou même à l'étranger.

Le Minsanté a surtout indiqué que cet hôpital de référence se situe en droite ligne de la montée en puissance de l'offre sanitaire de ces cinq dernières années, marquées par la construction de formations sanitaires modernes à l'instar de l'hôpital de référence de Sangmelima, l'hôpital Gynéco-obstétrique de Douala, la CHRACERH, le centre des urgences de Yaoundé (réalisé avec la coopération coréenne également), ou encore les Centres hospitaliers régionaux prévus dans le plan d'urgence triennal.

Ils ont dit

André Mama Fouda: « Le renforcement de la carte sanitaire est effectif »

Ministre de la Santé publique

« Le président Paul Biya promet et il réalise. Il a promis que le Cameroun serait une grande destination sanitaire, c'est-à-dire que les Camerounais reçoivent des soins de qualité et que des personnes en provenance des pays amis et voisins viennent au Cameroun se faire soigner. Aujourd'hui, ce renforcement de la carte sanitaire est effectif, en ce sens que le président avait promis pour le Grand septentrion, un grand hôpital de niveau hôpital général. C'est ce que nous aurons ici à Garoua, avec le lancement des travaux d'un grand hôpital de 300 lits avec la coopération coréenne. Il sera donc la référence des centres hospitaliers régionaux ».

Lim Jae Hoon: « Un symbole de la coopération Cameroun-Corée »

Ambassadeur de Corée au Cameroun

« Cet hôpital de référence deviendra une infrastructure indispensable pour répondre aux besoins en soins médicaux de la région du Nord. A la fois, il constituera une pièce capitale dans le système de santé au Cameroun. Le projet de l'hôpital de référence de Garoua est réalisé par la compagnie coréenne Samsung, ainsi que ses partenaires locaux. Je pense que c'est un autre symbole de la coopération très étroite entre le Cameroun et la Corée. C'est le deuxième projet dans le domaine de la santé, après le centre des urgences de Yaoundé qui a été officiellement inauguré en août 2015. Et je souhaite le même succès à l'hôpital de référence de Garoua. »

Ahmadou Bouba: « Notre gratitude au président »

Délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Garoua

« Je suis le délégué du gouvernement le plus heureux du Cameroun, après la décision du président Paul Biya de faire de cet hôpital, une des priorités de son gouvernement. Nous voulons simplement exprimer au président de la République toute notre gratitude, au nom des populations. Nous lui disons un seul mot: continuez ! Continuez à promouvoir ces projets de l'émergence pour tout le Cameroun. Maintenant, nous avons sollicité que ce projet s'accompagne de l'implantation d'une annexe du CUSS à Garoua, pour aider à former les médecins et les spécialistes, à côté de cet important ouvrage. Surtout qu'il y aura aussi un hôpital gyneco-obstétrique prévu dans le cadre du plan d'urgence triennal. »

Cameroun

Incidents violents à Bamenda

Au moins quatre personnes, dont un policier, ont été blessées à Bamenda, épicentre de… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.