27 Septembre 2017

Tchad: "Les USA se trompent de cible en intégrant le Tchad sur leur liste noire"

Hermann Cohen, ancien secrétaire d'Etat adjoint des Affaires Etrangères, chargé de l'Afrique sous George Bush, suite à la décision de Trump d'interdire tout séjour sur le sol américain aux ressortissants tchadiens.

L'ambassadrice des Etats-Unis au Tchad a été convoquée mardi 26 septembre par les autorités tchadiennes suite à la décision de Donald Trump d'interdire tout séjour sur le sol américain aux ressortissants tchadiens. A la sortie de la rencontre, l'ambassadrice a affirmé que "les USA n'ont jamais accusé le Tchad d'héberger les terroristes". Elle a ajouté que les relations et la coopération entre les deux pays ne seront pas affectées par cette décision.

Mais selon Hermann Cohen ancien secrétaire d'Etat adjoint des Affaires Etrangères, chargé de l'Afrique sous George Bush, l'administration Trump s'est trompée de cible en intégrant le Tchad sur sa liste noire. Pour lui, le Tchad est un allié incontournable des Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme et l'administration américaine devrait se rendre compte assez vite de son erreur.

Tchad

Visite d'une délégation américaine pour évoquer le «travel ban»

Le Tchad et les Etats-Unis discutent de la levée du « travel ban » décidé par le… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.