27 Septembre 2017

Nigeria: Des déplacés inculpés pour troubles à l'ordre public à Maiduguri

Un tribunal nigérian a inculpé une dizaine de personnes qui avaient manifesté, dimanche 24 septembre, pour protester contre leurs conditions de vie à Maiduguri. Elles sont accusées de troubles à l'ordre public. Il s'agit de personnes déplacées qui ont fui Bama pour Maiduguri, il y a trois ans, lorsque Boko Haram a occupé leur ville d'origine.

Avant la guerre, 250 000 personnes habitaient à Bama, à l'extrême nord-est du Nigeria. Le conflit a transformé la deuxième ville de l'Etat du Borno en ville fantôme, l'essentiel de la population ayant fui pour Maiduguri, la capitale de l'Etat, et le Cameroun voisin.

Sauf que Bama, saccagée par Boko Haram, puis libérée par l'armée nigériane, brille désormais comme un sou neuf : les deux tiers de la ville ont déjà été reconstruits. Mais les autorités ne veulent pas organiser de rapatriement pour l'instant. Elles font valoir que Bama a certes un nouvel hôpital et de nouvelles écoles, mais les médecins et enseignants ne sont toujours pas sur place.

Les familles de Bama, qui vivotent depuis trois ans à Maiduguri, piaffent d'impatience. Plusieurs d'entre elles ont tenté de rentrer à Bama, dimanche, à pied. C'est à 70 kilomètres. Mais les autorités les ont empêchées de partir. Les forces de sécurité ont même arrêté et inculpé une dizaine de personnes pour trouble à l'ordre public.

Un tribunal les entendra à partir du 23 octobre. Dans l'espoir de les faire libérer sous caution, deux militants de la société civile se sont présentés au commissariat. Eux aussi ont été arrêtés et inculpés.

Nigeria

Urgent-Sommet CEDEAO - Le Président de la Commission de l'UA s'est entretenu à Abuja ce vendredi avec Muhammad Buhari

Le Président de la Commission de l'Union africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat qui a participé Paris… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.