28 Septembre 2017

Maroc: L'industrie manufacturière accroît sa production

Les patrons anticipent une stagnation de la production au troisième trimestre, selon le HCP

L'industrielle manufacturière a accru sa production au deuxième trimestre l'année 2017, ont estimé 43% des dirigeants d'entreprises sondés par le Haut-commissariat au plan (HCP).

Selon les conclusions des enquêtes menées au titre du troisième trimestre 2017 auprès des entreprises relevant des secteurs de l'industrie manufacturière, extractive, énergétique, environnementale et de la construction, le taux d'utilisation des capacités de production (TUC) dans l'industrie manufacturière se serait établi à 75% au deuxième trimestre 2017.

Cette évolution serait liée à l'augmentation de la production dans les branches de l'«Industrie chimique», de l'«Industrie automobile» et des «Industries alimentaires ». Elle s'expliquerait aussi par la baisse de la production dans les branches de la « Métallurgie».

Dans sa dernière note de conjoncture, le HCP a aussi noté que les carnets de commandes du secteur ont été jugés d'un niveau normal par 70% des chefs d'entreprise alors que l'emploi aurait connu une augmentation selon 34% des patrons et une diminution selon 31%.

S'agissant du secteur de l'industrie extractive, le TUC se serait établi à 66% au deuxième trimestre. Selon l'enquête, la grande majorité des patrons (89%) pensent que la production aurait affiché une augmentation, grâce notamment à une hausse de la production d'«Autres industries extractives». Quant aux carnets de commandes, ils ont été jugés d'un niveau normal par 95% des chefs d'entreprise alors que l'emploi aurait connu une stabilité selon 84% des patrons.

De son côté, le TUC dans l'industrie énergétique se serait établi à 87%. Pour 87% des chefs d'entreprise, la production de ce secteur aurait connu une augmentation due à une hausse de la «Production et distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et d'air conditionné».

La tendance a quasiment été la même dans l'industrie environnementale où le TUC se serait établi à 66%. Selon 81% des chefs d'entreprise, la production de ce secteur aurait enregistré une augmentation grâce à une hausse de l'activité du «Captage, traitement et distribution d'eau».

A noter que la totalité des patrons du secteur énergétique a estimé que les carnets de commandes étaient d'un niveau normal alors que ceux du secteur de l'industrie environnementale (73%) les ont estimés inférieurs à la normale. Quant à l'emploi, il aurait connu une augmentation pour les premiers (95%) et une baisse pour les seconds (73%).

En ce qui concerne le secteur de la construction, le TUC se serait établi à 67% au deuxième trimestre tandis que l'activité aurait connu une stabilité selon plus de la moitié des patrons (53%).

Cette stabilité serait due principalement, d'une part, à la baisse d'activité dans les branches de la «Construction de bâtiments» et du «Génie civil» et, d'autre part, à la hausse d'activité dans la branche des «Travaux de construction spécialisés», a indiqué le HCP notant que les carnets de commandes ont été jugés d'un niveau normal par 60% des patrons alors que l'emploi aurait connu une stabilité selon 64% d'entre eux.

L'enquête, qui a porté également sur les anticipations des chefs d'entreprise pour le troisième trimestre 2017, a révélé que 39% des patrons anticipaient une stagnation de la production industrielle manufacturière au troisième trimestre 2017 et 30% d'entre eux anticipent plutôt une hausse.

Ces anticipations seraient attribuables, d'une part, à une augmentation de l'activité des « Industries alimentaires» et de la « Fabrication de boissons» et, d'autre part, à une diminution de la production de l'activité de l'« Industrie chimique». Concernant les anticipations de l'emploi, 50% des chefs d'entreprise prévoient une stagnation des effectifs employés.

S'agissant de l'industrie extractive, la majorité des patrons prévoient une hausse de la production imputable principalement à une amélioration de la production des phosphates.

De son côté, la production énergétique connaîtrait une augmentation, selon 91% des chefs d'entreprise, attribuable à une hausse de la « Production et distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et d'air conditionné». La production environnementale, quant à elle, devrait augmenter, selon 82% des industriels, notamment, dans les activités du «Captage, traitement et distribution d'eau».

Enfin, «les anticipations avancées pour le secteur de la construction, au troisième trimestre 2017, font ressortir, globalement, une stabilité de l'activité selon 59% des chefs d'entreprise et une hausse selon 23%», a noté le HCP.

Cette évolution résulterait, d'une part, de l'augmentation d'activité prévue au niveau des branches des «Travaux de construction spécialisés» et, d'autre part, de la baisse d'activité prévue dans le «Génie civil». Elle serait accompagnée, selon près de 76% des chefs d'entreprise, par une stabilité des effectifs employés.

Maroc

Réticence à l'adhésion du Maroc dans la CEDEAO – Macky Sall calme le secteur privé

Le président Macky Sall a calmé les ardeurs du secteur privé sénégalais comme celui… Plus »

Copyright © 2017 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.