28 Septembre 2017

Afrique de l'Ouest: CEA - Renforcement des synergies et coordination des interventions au menu de la réunion annuelle du MSRC

Photo: Twitter/ ECA West Africa
Réunion annuelle du mécanisme de Coordination Sous régional (MCSR) de CEA Afrique de l'Ouest avec les agences de l'ONU et les Communautés économiques régionales.

Mutualiser et renforcer les synergies entre les différents acteurs afin d'optimiser l'utilisation des ressources et assurer des résultats probants constituent les objectifs de la Commission économique pour l'Afrique (CEA).

Une réunion annuelle du Mécanisme sous régional de coordination (MSRC) de l'appui du système des Nations Unies aux programmes régionaux en Afrique de l'Ouest a été organisée ce 27 septembre 2017, à Dakar, sous l'égide du Bureau sous régional pour l'Afrique de l'Ouest (BSR-AO).

"Mobiliser les efforts pour relancer la coordination au service de l'intégration régionale". Thème ne pouvait être plus central que celui ayant réuni ce matin, à Dakar, la CEA et ses partenaires pour plancher sur l'efficience des actions à mener. En effet, il s'est agit de réfléchir à des mécanismes de mise en oeuvre programmes communs, en appui aux organisations intergouvernementales en Afrique de l'Ouest.

Cela, dans le but d'éviter les chevauchements et les déperditions. Dores et déjà," le système des Nations unies, ainsi que l'ensemble des institutions partenaires, marquent leur totale adhésion au principe cardinal de l'alignement des interventions sur les priorités et besoins des bénéficiaires, en vue d'une meilleure efficacité", s'est félicité le docteur Guevera Yao, coordonateur du Programme communautaire de développement de la Cedeao.

En ce sens, il n'a pas manqué de magnifier "l'approche du Bureau sous régional pour l'Afrique de l'Ouest de la CEA de s'appuyer sur les priorités de développement de notre région, réparties dans les six domaines retenus lors des précédentes réunions du Mécanisme sous régional de coordination (MSRC)."

Les six domaines thématiques vont de la gouvernance, la paix, la sécurité et l'action humanitaire au développement des infrastructures (transport, énergie, TIC), le développement humain et l'approche genre ou encore l'agriculture et la sécurité alimentaire.

Pour parvenir aux résultats escomptés, une évolution vers un abandon progressif de la logique de cluster ou de cloisonnement a été préconisée. Au niveau sous régional, la nouvelle dynamique de complémentarité consistera donc à faire du MSRC, un outil de coordination du travail conjoint des entités sous régionales de l'ONU en support aux activités régionales.

Des efforts de renforcement de cette synergie ont déjà été menés, au sortir de la première réunion conjointe du Groupe des Nations Unies pour le développement (UNDG) et du Mécanisme de coordination régional (MCR), tenue en mars 2017, dans la capitale sénégalaise.

Pour poursuivre sur cette lancée, le directeur du Bureau sous-régional pour l'Afrique de l'Ouest de la CEA (BSR-AO), le professeur Dimitri Sanga a exhorté acteurs et collaborateurs "à identifier des initiatives conjointes qui se prêtent bien à la fédération des efforts tout en gardant à l'esprit les priorités de développement des partenaires", qui appuient le BSR-AO (Cedeao, Uemoa, G5 Sahel, etc.)

Au sortir de cette réunion annuelle, le renforcement des synergies et la coordination des interventions permettront d'accélérer la réalisation de nouvelles infrastructures routières, ferroviaires, énergétiques, etc., indispensables à l'intégration et au développement sous régionaux et régionaux.

En savoir plus

La CEA Afrique de l'Ouest et ses partenaires des Nations Unies et des institutions régionales renforcent la synergie de leurs actions

La Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), à travers son bureau sous régional pour… Plus »

Copyright © 2017 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.