28 Septembre 2017

Sénégal: Lutte contre la pauvreté et l'émigration clandestine - El Hadji Sidya Dramé des ouléma explore la terre pour circonscrire le péril

Hier, mercredi 27 septembre, a été une journée de prière, de dévotion et d'admiration pour le travail bien fait à Oumoulkoura, site crée par le guide religieux El Hadji Sidya Dramé dans les profondeurs du Sonkodou, à quelques cinq kilomètres du village de Ndiama Pakao.

La visite des champs a permis de constater que la valorisation de la terre est une approche de lutte contre la pauvreté et l'émigration clandestine. «Mieux vaut trimer chez soi que de souffrir ou de périr dans l'anonymat à l'aventure», ont fait observer les religieux venus à la cérémonie de prières et de recueillement.

Plusieurs centaines de fidèles musulmans de Ndiama Pakao (Sédhiou) et des contrées des profondeurs du Sonkodou ont convergé, hier mercredi à Oumoulkoura, grand foyer de retraite spirituelle et d'exploitation agricole. C'est en 2000 que le guide religieux El Hadji Sidya Dramé, président de l'Association des imams et oulémas du manding du Sénégal la fondé. Il est bâti sur 140 hectares dont 40 entièrement emblavés de riz, de maïs et de mil. Faisant partie de ses ambitions et de sa vision, El Hadji Sidya Dramé prétend ainsi lutter contre la mendicité des talibés, la dépendance économique et l'oisiveté des jeunes.

«Nous avons décidé de créer ce site et de l'exploiter à des fins agricoles principalement pour lutter contre la pauvreté et la précarité qui affectent le milieu des talibés. Je suis foncièrement contre la mendicité car Dieu (SWT) dans sa bienséance recommande le travail bien fait pour se libérer des contingences de la vie», a expliqué El Hadji Sidya Dramé. Et de poursuivre: «cela nous permet, en tant que fidèles et pratiquants, de se donner le temps et les moyens d'adorer notre créateur. Sur les 140 hectares, nous avons réussi avec des moyens très limités à mettre en valeur les 40 hectares. A cette occasion, nous avons prié aussi en la mémoire de notre honorable maman Na Dabo».

Chérif Abdoul Aziz Aïdara, l'un de ses fidèles collaborateurs et non moins agriculteur de renom, ajoute que cette propension à promouvoir l'agriculture a valeur d'une pédagogie par l'exemple pour exhorter les jeunes à explorer ce créneau et éviter l'aventure de l'émigration clandestine: «plus personne ne doute de l'engagement citoyen de Sidya dans le travail et l'adoration de Dieu.

Le travail qui se fait ici est un puissant exemple aux yeux de nos enfants car le retour à la terre permet de gagner sa vie chez soi, au lieu de tenter l'aventure de l'émigration clandestine. Ce que nos enfants refusent de faire comme labeur, ils se donnent le temps de le faire chez autrui. Mieux vaut trimer chez soi, dans la dignité et l'honneur», a indiqué le guide religieux de Hamdani chérif.

L'Etat a fait des efforts, mais peut mieux faire !

Ces guides religieux ne demandent que le soutien accru de l'Etat pour produire des résultats conséquents «nous sommes plus que jamais engagés à porter les idéaux de valorisation de notre potentiel local notamment l'agriculture. Certes le président de la république Macky Sall est train de faire des efforts dans le cadre de la lutte contre la précarité et l'amélioration des conditions de vie dans les darras au Sénégal mais nous d'ici avons vraiment besoin de son soutien matériel pour la réalisation de nos objectifs».

Des témoignages pour appuyer l'engagement citoyen d'El Hadji Sidya Dramé sont unanimes. Bassirou Seydi, l'imam ratib de Ndiama, des notables à la dimension de Mamadou Dramé et de Morikéba Seydi, entre autres, ont par ailleurs invité la Umma islamique à l'unité pour vaincre la pauvreté et le terrorisme. Enfin des prières sont dites en la mémoire du défunt Khalife des Tidjanes, Sérigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, rappelé à Dieu vendredi dernier.

Sénégal

23 nouveaux experts comptables versés dans le marché de l'UEMOA

Le marché de l’Union économique monétaire ouest africain (Uemoa) vient de s’enrichir de… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.