29 Septembre 2017

Afrique du Sud: Sept personnes poursuivies pour cannibalisme

Une affaire de cannibalisme jette la stupeur dans la petite municipalité d'Estcourt, située dans la province du KwaZulu Natal, en Afrique du Sud.

Sept suspects sont de nouveau apparus brièvement jeudi 28 septembre devant la justice. Ces hommes, dont certains présentés comme des « guérisseurs traditionnels », auraient encouragé les membres de leur communauté à consommer comme eux de la chair humaine. Ils sont poursuivis pour meurtre et tentatives de meurtre.

L'affaire a plongé l'Afrique du Sud dans la stupeur et continue de traumatiser la petite ville d'Estcourt et ses alentours.

Tout commence au milieu du mois d'août, lorsqu'un homme se présente au commissariat de la bourgade, où il déclare être « fatigué de manger de la chair humaine ». Pour preuve, il transporte dans son sac une main et une jambe en décomposition.

Dans les jours qui suivent, la police arrête d'autres hommes, tous soupçonnés d'avoir consommé des organes et de la chair humaine et d'avoir incité des dizaines de personnes à en faire autant « pour acquérir force et courage », selon eux.

Disparitions inexpliquées

Ils sont désormais sept à être poursuivis dans cette affaire qui soulève colère et indignation parmi la population.

Depuis des années, des disparitions inexpliquées et des profanations de sépultures terrorisent les habitants d'Escourt.

Ils étaient à nouveau des centaines réunis devant le tribunal jeudi pour crier leur colère, menaçant même de faire justice eux-mêmes si ces hommes ne sont pas condamnés.

Le procès des sept « cannibales » présumés a finalement été reporté au 12 octobre.

Afrique du Sud

La requête du Burkina pas étudiée avant les 2 matchs du pays contre l'Afrique du Sud

La requête de la Fédération burkinabè de football (FBF) contre la décision de la FiFA… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.