29 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: Appel de la majorité présidentielle au retour des exilés pour voter

En République démocratique du Congo (RDC), la majorité présidentielle lance un appel dit « patriotique » aux exilés à revenir au pays pour se soumettre au verdict du peuple congolais au lieu de chercher une légitimité chez ses ennemis.

L'appel intervient au lendemain du discours de Joseph Kabila à la tribune des Nations unies, le week-end des 23 et 24 septembre 2017.

Le communiqué de la majorité insiste sur deux points : respect de la souveraineté de la RDC et cohésion nationale pour des élections transparentes, fiables et non génératrices de chaos post-électoral.

Dans ce communiqué signé André Alain Atundu, son porte-parole, la majorité présidentielle lance un appel qualifié de « patriotique » à tous les Congolais exilés, un appel à revenir au pays pour participer à des élections, organisées dans un délai raisonnable, sans précipitation inconsidérée, ni lenteur excessive, ajoute le communiqué.

« Il est important aujourd'hui que les problèmes qui sont liés à l'existence et au bien-être de notre peuple ne soient traités qu'ici, au Congo.

Le vœu d'accéder au pouvoir ne peut être réalisé que grâce au peuple congolais, au travers des élections », ajoute Thierry Monsempwo, un des communicants de la majorité et leader des jeunes de la CCU (Convention des Congolais unis).

L'accord du 31 décembre 2016 résoudrait « tous les problèmes ! »

Dans les rangs de l'opposition, l'appel de la majorité sonne faux. « Moi, je pense que la vérité est déjà là. L'applicabilité de l'accord du 31 décembre ; c'est cet accord qui résout tous les problèmes !

Des appels pareils, ce sont des pièges, des faux-fuyants. Le pouvoir de Kabila fonctionne avec du trompe-l'œil. Tout ce qui va à l'encontre de la démocratie, on le voit en plein jour ! », s'est insurgé Daniel Safu, signataire du manifeste du citoyen congolais signé à Paris, il y a peu.

Le Rassemblement de l'opposition et la Cenco, qui a joué un rôle de médiateur entre les parties congolaises, quant à eux, affirment qu'ils ne se reconnaissent pas dans l'arrangement particulier réaménagé qui a conduit à la désignation du Premier ministre et à la composition du CNSA, le Conseil national de suivi de l'accord de la Saint-Sylvestre qui doit préparer les élections à venir.

Congo-Kinshasa

Plus de 20 mille réfugiés de la RD Congo à Lunda norte

21.116 citoyens de la République Démocratique du Congo (RDC) sont abrités dans la province… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.