29 Septembre 2017

Mali: Villages agricoles - 3 000 emplois directs et 21 000 emplois indirects en vue

Lors de l'ouverture du 1ier salon régional de l'intermédiation (SARI 2017), le ministre l'Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra, a souligné l'importance du secteur agricole au Mali. Lequel contribue au décollage économique et à la résorption du chômage des jeunes par la création d'emplois directs et indirects.

Contrairement à un passé récent, les Agences de Développement telles que la Banque mondiale, la Banque Africaine de Développement, l'Agence Française de Développement, reconnaissent que le décollage économique de nos pays passe par le développement du secteur agricole.

Cette vision a été soutenue par le ministre le ministre l'Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra.

«C'est donc à juste titre que le Mali consacre 15% du budget national à l'agriculture», affirme-t-il. Avant d'ajouter: «C'est pourquoi avec les Nouveaux Villages Agricoles-NVA, nous voulons inciter la jeunesse malienne à investir dans le secteur rural avec pour ambition de créer 3 000 emplois directs et 21 000 emplois indirects».

Au-delà des chiffres avancés, Maouloud Ben Kattra se base sur des cas de réussite pour convaincre davantage de jeunes chômeurs.

«En effet, il est établi et vérifié qu'on peut devenir multimillionnaire à travers, la culture de la tomate ! Ça peut paraître fantaisiste pour certains, mais c'est de la réalité», affirme-t-il. Avant de faire savoir qu'aujourd'hui, l'activité principale de l'homme le plus riche d'Afrique, Aliko DANGOTE, est la culture de la tomate.

.

Mali

La principale coalition terroriste multiplie les opérations de propagande

Au Mali, la principale coalition terroriste active dans la zone a revendiqué de nouveaux attentats et… Plus »

Copyright © 2017 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.