29 Septembre 2017

Burkina Faso: Centre médical urbain de Samandin - Abdoul Service panse les « plaies » du dispensaire

Le jeudi 28 septembre 2017, le président-directeur général du Groupe Abdoul service international a offert du matériel médical et des kits de maternité au centre médical urbain de Samandin. Ce don est accueilli comme un soulagement pour la formation sanitaire, qui était confrontée à de nombreuses difficultés.

Une ambiance inhabituelle régnait le jeudi 28 septembre 2017 au Centre médical urbain de Samandin. Les femmes étaient tout heureuses, remerciant leur bienfaiteur qui n'est autre que le promoteur immobilier Abdoul service.

Les enfants, quant à eux, couraient dans tous les sens. Les pleurs et les gémissements avaient alors fait place à des sourires sur toutes les lèvres.

Le P-DG d'Abdoul service international, Abdoulaye Ouédraogo, pour la nième fois, a fait parler son cœur. En effet, il a fait la réfection de l'enceinte du district en prenant en charge les travaux de carrelage, de peinture des locaux ainsi que le pavage de la cour.

Ce geste de M. Ouédraogo est une réponse à la requête du président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, qui, quatre semaines plus tôt, lors d'une cérémonie de don de matériel, avait sollicité le concours du maire central pour l'achèvement des travaux dudit dispensaire. Abdoul service, qui avait été invité à ladite cérémonie, avait promis de prendre les travaux de réfection en charge. Il a également équipé le centre de 20 matelas.

Les femmes qui venaient de donner la vie n'ont pas été oubliées. Elles ont reçu des kits de maternité composés, entre autres, de baignoires et une somme de 50 000 F CFA. La valeur globale de ce geste est estimée à 33 millions de F CFA.

Pour le donateur, cet élan du cœur est normal, car après le Centre hospitalier universitaire Yalgado, il prévoyait de venir en aide au dispensaire où il a vu le jour : « Je suis né ici à Samandin à la maternité Yennenga. Le président de l'Assemblée nationale, Alassane Sakandé, m'a demandé lors d'une cérémonie comment je pourrais venir en aide au dispensaire de Samandin.

Etant de Samandin, je n'ai pas hésité à apporter mon aide au ministère de la Santé en dehors du dispensaire. Vous savez que l'Etat seul ne peut tout faire.

Souvent, il faut que les opérateurs économiques mettent la main à la poche pour contribuer à l'amélioration du niveau de santé des populations. Ici, on te reçoit quelle que soit ta nationalité. »

Diane Eke, une Togolaise, est un exemple qui prouve que la provenance ne compte pas dans la prise en charge médicale.

Elle était parmi les 13 bénéficiaires du jour qui ont reçu des kits de maternité. Cette nouvelle mère dit être très reconnaissante et prodigue des bénédictions au donateur. « J'ai mis au monde un garçon hier.

Je remercie vraiment Abdoul service pour tout. Que Dieu le bénisse et bénisse tout son personnel ainsi que toute sa famille. Je suis très contente ce matin. Les mots me manquent vraiment pour dire merci.

Que Dieu lui donne la force de continuer de faire le bien autour de lui. Avec cette somme si précieuse que j'ai reçue, j'ouvrirai un compte à mon enfant », a-t-elle annoncé.

Pour le chef du centre médical, ces infrastructures améliorent leur cadre de travail. « Pendant la saison pluvieuse, l'eau stagnait et facilitait la propagation de maladies comme le paludisme. Nous avons eu également un don en matériel qui va permettre d'améliorer le niveau et la qualité des prestations. »

Le président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, qui a présidé la cérémonie, a invité le personnel soignant à exercer dans l'honnêteté, loin de l'escroquerie et dans l'amour, étant donné que ses conditions de travail se sont améliorées.

Burkina Faso

4 017 cas suspects de dengue, 11 décès

Dans le même temps, 4 017 cas suspects ont été enregistrés. Plus »

Copyright © 2017 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.