28 Septembre 2017

Burkina Faso: XIIe édition du SITHO - Le tourisme interne, une solution contre le terrorisme

La XIIe édition du Salon international du tourisme et de l'hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes, le jeudi 28 septembre 2017 dans la capitale burkinabè. Placé sous le thème : « Tourisme interne : enjeux et défis », l'événement qui connaît la participation de plusieurs pays offrira une occasion aux participants de chercher des solutions à la chute du nombre de touristes.

«Le thème sur le tourisme interne nous interpelle quand certaines chancelleries s'amusent à nous colorer pour mieux nous étouffer. Notre couleur sera celle que nous choisirons et personne ne magnifiera notre richesse touristique à notre place». Ces propos du ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Tahirou Barry, lors de l'ouverture du Salon international du tourisme et de l'hôtellerie de Ouagadougou (SITHO), le jeudi 28 septembre 2017, sonne comme un appel à l'ensemble des Burkinabè à travailler pour dynamiser le secteur touristique malgré la situation sécuritaire dégradante ces derniers mois au Burkina Faso. Placée sous le parrainage du maire de la commune de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé, la présente édition, avec comme thème « Tourisme interne : enjeux et défis », va permettre aux participants, quatre jours durant, de rechercher à l'interne des mécanismes porteurs et efficaces pour amener les Burkinabè et les Africains à aimer ce qu'ils ont et à les valoriser.

« Nous sommes convaincus qu'aucune voix extérieure ne saurait mieux chanter nos louanges, magnifier notre pays que nous-mêmes. Quelle que soit la coloration extérieure de notre pays, nous ne devrions pas assujettir notre avenir touristique à cette situation. Nous avons le devoir de faire la promotion de notre pays auprès de nos compatriotes afin que ceux-ci découvrent les merveilles de notre pays et c'est par cela que nous allons avoir un élan nouveau à notre tourisme», a soutenu Tahirou Barry.

Par ailleurs, il a annoncé que le gouvernement prendra dans les jours à venir de mesures fortes pour barrer la route aux terroristes. Pour le ministre nigérien du Tourisme et de l'Artisanat, Ahmed Botto, dont le pays est l'invité d'honneur, le SITHO est une initiative qui participe à la volonté commune des deux Etats de relever les défis du moment.

Nous devons prospecter, a-t-il dit, le marché intérieur en développant le tourisme entre nos Etats. «Nous sommes frappés par la barbarie et nous devons tous nous lever pour barrer la route à ceux qui veulent faire échec à nos initiatives. Aujourd'hui, le tourisme plus que jamais est un secteur d'avenir et porteur sur lequel nous devons tous miser», a renchéri Ahmed Botto.

Rester déterminé à avancer

Par ailleurs, il a fait savoir que le Niger est à ses premiers pas en matière de tourisme interne parce que les populations ne sont pas très avancées dans ce domaine et il faut faire des efforts pour relever le défi. Le secrétaire exécutif du SITHO, Etienne Songré a indiqué que le pays des Hommes intègres, à l'instar des autres pays de la sous-région, fait face à une baisse drastique de l'activité touristique.

Et au président du Comité national d'organisation(CNO), Jean Paul Koudougou, de préciser que cette situation dont les retombées négatives sur l'économie nationale sont indiscutables, interpelle tous les acteurs sur l'impérieuse nécessité de trouver des solutions palliatives à ce manque à gagner. Dans cette dynamique, le secrétaire exécutif a estimé que le secteur du tourisme doit être dynamisé à partir de l'intérieur.

« Pour promouvoir le tourisme dans notre pays, nous devons développer en priorité le sens de l'hospitalité, de la fraternité et de la citoyenneté du Burkinabè afin de faire du Burkina une destination de premier choix pour les touristes », a proposé Songré Etienne Sawadogo, ajoutant que le pays a mille richesses à faire découvrir. Le représentant du parrain, Nathanaël Ouédraogo, a laissé entendre que malgré les épreuves connues sur le front du secteur, «nous resterons déterminés à avancer ensemble main dans la main ».

Il a souligné que le SITHO est un rendez-vous important dans la vie de sa cité. «Evénement économique, lieu de rencontre, d'échanges et d'information, il reste la vitrine de toutes les actions culturelles, voire au-delà du Burkina Faso», a confié M.Ouédraogo. Du 28 septembre au 1er octobre sur le site du SIAO, plusieurs pays dont le Niger, le Togo et la Côte d'Ivoire exposent leurs potentialités touristiques. En sus, des conférences autour du thème et une soirée de récompenses auront également lieu.

Burkina Faso

4 017 cas suspects de dengue, 11 décès

Dans le même temps, 4 017 cas suspects ont été enregistrés. Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.