29 Septembre 2017

Cote d'Ivoire: Le maire Danho Paulin fait des précisions - "C'est à Adjamé que les armes ont été saisies et non chez moi"

L'information sur la découverte d'une importante cache d'arme à Attécoubé a jeté d'effroi au sein des populations de cette commune.

Face à la panique qui s'est emparée de ses administrés, le premier magistrat de la commune, Danho Paulin Claude, s'est rapproché de ses services compétents pour être situé. De ses investigations, il ressort que les armes découvertes ont été saisies au foyer des jeunes de Bromacoté construit par le maire d'Adjamé.

Hier, il est monté au créneau pour apporter cette précision en attendant que les autorités militaires fassent toute la lumière sur cette découverte d'armes qui défraie la chronique sur les bords de la lagune Ebrié. " Je rentre d'une mission fructueuse de l'UVICOCI auprès du gouvernement chinois. C'est au retour de ce voyage que j'ai été informé de ce qu'il y a eu une découverte de cache d'armes dans la commune d'Attécoubé. J'ai recoupé les informations pour savoir ce qui se passe.

D'autant plus que la situation sécuritaire de notre pays est marquée par des attaques de commissariats, de gendarmerie, d'agressions des enfants en conflit avec la loi appelés "microbes". Le lieu qui a été indiqué est le foyer des jeunes de Bromacoté qui a été occupé par les FRCI depuis 2011. Il s'agit d'un lieu bien identifié et qui a été occupé par le commandant " Bardu" décédé il y a deux mois.

C'est à Adjamé et non à Attecoubé ", a-t-il précisé, avant de se réjouir de la saisine des forces armées de Côte d'Ivoire (FACI) qui, selon lui, nécessite une enquête approfondie. Le maire Danho Paulin a souligné qu'il a saisi son homologue d'Adjamé qui a confirmé que c'est lui qui a donné l'ordre et après la requête auprès du commandant Jah Gao pour que ce site soit libéré afin qu'il l'exploite." le fait qu'on ait trouvé des armes en ce lieu est suffisamment grave. Cependant, il ne faut pas lier ce fait à notre commune.

Ce n'est pas chez nous que les armes ont été découvertes ", a-t-il rassuré ses populations, selon lui, traumatisées par l'information. Le premier responsable de la cité a surtout invité les uns et les autres à la sérénité.

Car, a-t-il dit, l'état-major et les forces du pays poursuivent leurs efforts pour détecter, identifier sur toute l'étendue du territoire national les forces criminogènes afin de les contrer pour que la Côte d'Ivoire soit cet havre de paix.

Cote d'Ivoire

Lynda Aphing-Kouassi annonce la 4ème Conférence BTP & Infrastructure le 14 & 15 Décembre à Dakar

En prélude à la quatrième conférence organisée par le Cabinet International KAIZENE… Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.