29 Septembre 2017

Tunisie: Il faut que le gouvernement intervienne

L'association avait contacté la présidence du Gouvernement, les ministères des Affaires étrangères, de la Femme et de la famille ainsi que des Affaires sociales à propos de la situation de ces enfants enfermés dans les prisons libyennes, a précisé Jendoubi.

Le dossier a été également remis devant les membres de la commission des Tunisiens à l'étranger à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), a encore précisé Jendoubi rappelant sa visite effectuée en Libye dans une tentative de trouver une solution avec le gouvernement libyen et pouvoir récupérer ces enfants. Aucun accord n'a été conclu avec le gouvernement libyen, a regretté Jendoubi.

L'intervenante a insisté sur l'impératif d'accélérer les procédures pour récupérer ces enfants ainsi que leurs mères, estimant qu'elles sont victimes du terrorisme, a-t-elle encore dit, précisant que certains parmi eux sont sans soutien familial après avoir perdu tous les membres de leurs familles dans des opérations terroristes.

A leur retour en Tunisie, Jendoubi a proposé une intégration de ces enfants dans des unités d'intégration et de protection des enfants avec le souci d'évaluer l'encadrement social et psychologique accordés.

Pour sa part, le responsable de la section de lutte contre le terrorisme au ministère de l'Intérieur, Omar Hajji, a souligné le rôle préventif joué par le ministère de l'Intérieur au profit de ces enfants avant l'âge de 6 ans et le rôle de sanction pour ceux qui sont accusés d'appartenance à des organisations terroristes ou impliqués dans des actes criminels.

Les tentatives d'impliquer des enfants notamment dans des actes de surveillance et d'interception des forces de police ou pour abus sexuel ont baissé en comparaison de la période post-révolution, a fait remarquer la même source.

Hajji a mis, à cette occasion, en relief les efforts déployés par le ministère de l'Intérieur dans la lutte contre l'extrémisme citant, à ce propos, la fermeture des espaces anarchiques pour enfants et la récupération des mosquées et des institutions religieuses qui étaient hors contrôle. Ces mesures ont contribué à la lutte contre l'extrémisme, a ajouté Hajji.

Le danger persiste encore, a-t-il regretté, rappelant le devoir de mettre en place une stratégie de lutte contre les éléments terroristes.

Tunisie

Pourparlers libyens à Tunis - Les difficultés persistent

Entamée dimanche dernier 15 octobre, la deuxième étape des pourparlers libyens à Tunis… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.