29 Septembre 2017

Togo: Journée "Togo mort" pour les victimes de la répression

L'opposition togolaise maintient la pression. La coalition des 14 partis politiques a appelé les Togolais à observer une journée "Togo mort" sur toute l'étendue du territoire national.

C'est surtout un appel au recueillement en mémoire des victimes et à une "cessation des activités économiques et professionnelles". Pour l'opposition, ce nouveau mot d'ordre décrété "Togo mort" est un moyen de plus pour faire plier le pouvoir et accéder à sa principale revendication qui est le retour à la constitution de 1992 dans sa forme originelle.

"Que voulez-vous que le peuple fasse ? Il ne nous croit plus !" déplore Tikpi Atchadam, le président du Parti national panafricain (PNP), membre de la coalition de l'opposition. "Faure disait qu'il n'y aurait plus de morts pour causes politiques mais on continue de tuer !"

Selon l'opposant, les Togolais sont "à l'unisson" pour réclamer le retour à la constitution de 1992 et le vote de la diaspora. "Si le pouvoir n'accepte pas cela, il doit partir", assène-t-il.

Forte mobilisation attendue

Ce vendredi l'opposition s'attend donc à ce que le mouvement soit largement suivi sur l'ensemble du territoire national. "Depuis plusieurs semaines, les Togolais ont montré leur engagement et leur détermination à peuvrer pour que la démocratie revienne au Togo", se félicite Nathanaël Olympio, le président du Parti des Togolais (PT).

"Il faut que les rues de Lomé montrent que le peuple togolais est outré par le comportement de ce régime, avec des assassinats qui sont opérés sur les citoyens, avec les obligations de déplacements de populations, les fuites vers les pays voisins."

Selon lui, la meilleure manière pour les Togolais de montrer leur exaspération est de "s'abstenir d'activités sociales, économiques et professionnelles".

D'autres manifestations sont annoncées les 4 et 5 octobre prochains par l'opposition.

Togo

Trois morts dont deux militaires, d'après le gouvernement

Très mouvementée a été la nuit d'hier à Sokodé et dans d'autres villes du… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.