27 Septembre 2017

Ouganda: Quand les députés contestent l'amendement constitutionnel

Une bagarre a opposé des députés dans l'enceinte du Parlement. L'incident s'est déroulé lors de la présentation d'une motion qui devrait permettre au président Museveni de se présenter pour un sixième mandat en 2021.

Ces échauffourées ont éclaté lors de la séance plénière le matin du 26 septembre. Les députés se penchaient sur l'amendement constitutionnel déposé par le groupe parlementaire issu du parti NRM, le Mouvement national de résistance du Président Ougandais Yoweri Museveni.

Cette réforme vise à supprimer l'article constitutionnel qui limite à 75 ans l'âge pour les candidats à la présidentielle en Ouganda.

Un projet de loi qui a suscité l'indignation des opposants politiques, de la société civile, des religieux ainsi que certains députés.

La tension a monté au sein du camp des députés contestataires du projet de loi lorsque la présidente de l'Assemblée nationale a autorisé l'introduction de la motion pour qu'elle fasse l'objet de discussion.

Certains élus ont alors commencé à se lancer des chaises. Débordée par la situation, la présidente de l'Assemblée nationale, Rebecca Kadaga, a tenté de rappeler à l'ordre les députés en ces termes: "S'il vous plait, reprenez vos places. Laissez nous nous parler avec des mots et non des chaises."

La gestion de la crise

La police s'est déployée aux alentours du Parlement tout comme dans les points stratégiques de la capitale Kampala.

La semaine dernière des étudiants de l'Université de Makerere avaient été dispersés par les forces de l'ordre alors qu'ils étaient descendus dans les rues pour contester cet amendement constitutionnel.

Le président Ougandais Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, a aujourd'hui 73 ans. Il ne pourra plus se présenter en 2021 pour un sixième mandat consécutif. A moins d'une réforme constitutionnelle.

Et l'opposition estime que cette limite d'âge, qui risque d'être réformée, reste le seul moyen qui pourrait pousser Museveni à rendre le pouvoir pacifiquement.

Ouganda

Les FARDC s'emploient à neutraliser les rebelles ADF

Eu égard aux nouvelles attaques des rebelles ADF contre les positions des FARDC dans le territoire de Beni, au… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.