30 Septembre 2017

Sénégal: Le futur TER provoque la colère des expropriés

Au Sénégal, il n'est pas bon de critiquer le futur TER (Train express régional) construit par l'entreprise française Alstom et qui va relier Dakar au nouvel aéroport, situé à 40 kilomètres de la capitale.

Le tracé de ce futur train traverse des communes populaires de la grande banlieue et nécessite l'expropriation de nombreuses familles. Pour la première fois, ce samedi 30 septembre, des habitants de Thiaroye se sont rassemblés pour dénoncer notamment les faibles montants des indemnités.

« Ma maison, ma richesse, recasement ou rien ». Vêtus en rouge et présents dès le début du rassemblement, ce samedi à 9h00, femmes, hommes, enfants sont venus, pancartes à la main, défendre leurs droits. Pour le collectif, plus de 250 000 familles seront impactées par ce futur train qui doit désengorger Dakar. Pour exproprier, l'Etat propose 19 000 francs CFA du mètre carré. Une somme que le collectif estime insuffisante.

Toutes ces familles risquent de se retrouver dans la pauvreté extrême puisqu'ils n'auront plus de maison.

Sénégal

Mécontents de la hausse du prix de la farine, les boulangers annoncent 48 heures sans pain

Si rien n'est fait d'ici là, les boulangers envisagent de ne pas fabriquer de pain les 1er et 2 novembre… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.