30 Septembre 2017

Sénégal: Perspectives 2017-2018 - Face à Bombardier, Eumeu Sène veut monter sur le trône

Autoproclamé « empereur de l'empereur », Eumeu Sène ne rêve plus que d'une chose : ravir la couronne à Serigne Ousmane Dia dit Bombardier et devenir Calife à la place du Calife. Il pourrait avoir l'occasion de réaliser son rêve dès cette saison 2017-2018. Mais, son pari ne devrait pas être chose aisée, face au B 52 qui a gagné en maturité et qui entend rester aussi longtemps que possible sur le trône.

Double tombeur de Balla Gaye 2, Eumeu Sène se voit depuis plusieurs années comme « l'empereur de l'arène ». La saison dernière, il aurait pu ajouter à ce surnom qu'il s'est affublé un autre titre convoité et beaucoup plus légitime : celui de roi des arènes. Sauf que son face-à-face tant attendu avec le détenteur du fauteuil Serigne Ousmane Dia dit Bombardier n'a finalement pu se tenir. Et pour cause, le promoteur Assane Ndiaye n'a pu obtenir une date, faute d'avoir régularisé à temps l'affiche auprès du Comité national de gestion de la lutte (Cng). Toutefois, l'espoir est permis de voir les deux mastodontes en découdre cette saison.

En tout cas, c'est ce que laisse croire Assane Ndiaye qui n'a donc pas dit son dernier mot quant à la tenue de cette affiche tant attendue par les amateurs et les supporters des deux camps. Autant dire que le chef de file de l'écurie « Tay Shinger » peut continuer à nourrir son rêve de devenir roi des arènes. Si le combat contre le « B 52 » se tient cette saison, comme le fait espérer le patron de Baol Productions, l'ex-numéro 2 de la Génération « Boul Faalé » aura une occasion inespérée de ravir la couronne au colosse mbourois. Contrairement à Balla Gaye 2, Gris Bordeaux et Modou Lô, Eumeu Sène n'a jamais affronté un roi des arènes en activité.

Lutteur expérimenté, ancien pensionnaire de l'équipe nationale, le Pikinois présente un palmarès qui force le respect. A l'exception de Modou Lô, son tombeur en 2014, et de Bombardier contre qui il n'a pas encore croisé le fer, il a battu tous les pensionnaires des « VIP ». Cerise sur le gâteau, il a signé un doublé aux dépens de l'ancien roi des arènes Balla Gaye 2, en 2009 puis en 2015. Ce qui fait de lui la bête noire du « Lion de Guédiawaye ».

Mais l'appétit venant en mangeant, il compte maintenant devenir Calife à la place du Calife. Après près de 20 ans de présence dans l'arène, il ne rêve plus que d'une chose : toucher le graal en devenant roi des arènes. Un pari réalisable vu son expérience en la matière et son potentiel, mais qui peut également se transformer en cauchemar pour lui. Bombardier, devenu le doyen des lutteurs après les départs à la retraite de Yékini, Tyson et autre Balla Bèye 2, est au sommet de son art. Il a gagné en expérience et en maturité. Il est un adversaire fort dangereux.

D'ailleurs, depuis 2012, le B 52 n'a plus connu de défaite. Toutes ses trois dernières sorties se sont soldées par des victoires éclatantes ; d'abord contre Balla Bèye 2 en 2013, puis Balla Gaye 2 en 2014 et enfin Modou Lô en 2015. Et il n'a pas dit son dernier mot ! Tout le contraire de son premier règne qui a été bref, il compte cette fois rester aussi longtemps que possible sur le trône. En tout cas, son face-à-face contre Eumeu Sène devrait être très ouvert, chaque protagoniste pouvant remporter la partie.

Auparavant, il faudra que le promoteur Assane Ndiaye confirme l'organisation du combat. Ce qui n'est pas encore chose faite.

Sénégal

La crise israélo-palestinienne mobilise au Sénégal

Comme dans de nombreuses villes du continent, un rassemblement a été organisé à Dakar ce… Plus »

Copyright © 2017 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.