30 Septembre 2017

Togo: Sous le signe d'un "ultime avertissement" et de manifestation de "colère" contre le régime

De l'initiative, les forces démocratiques n'en manquent pas quand au choix des termes sur lesquels elles doivent appeler les Togolais à manifester. Pour les prochaines marches qui ont lieu dans plusieurs villes du Togo les 04 et 05 Octobre 2017, la coalition CAP2015 - Groupe de Six- CAR - PNP- Santé du Peuple entend les placer sous le signe d'un "ultime avertissement" et de la manifestation de la "colère" contre les autorités togolaises. C'est ce que renseigne le communiqué annonçant les itinéraires de ces manifestations.

"Togolaises et Togolais des villes et campagnes du Togo et de l'étranger, organisations de défense des droits de l'homme, associations de presse, syndicats et associations de la société civile, travailleurs des secteurs public et privé, artistes, élèves, étudiants, revendeuses des marchés, taximen, zémidjans, munis de drapelets togolais, une fois encore soyons tous aux rendez-vous les mercredi 04 et jeudi 05 Octobre 2017, pour dire non, ça suffit, pour exiger la restitution à notre peuple sa souveraineté", telle est l'invitation que ces 14 partis de l'opposition togolaise lancent à leurs militants et sympathisants.

Et cette souveraineté en question, à lire ce communiqué passe par la satisfation des revendications telles, "le retour à la Constitution originelle du 14 Octobre 1992, la révision du cadre électoral et l'instauration du droit de vote des togolais de l'étranger", la dénonciation "des répressions sauvages des manifestations pacifiques publiques des mois d'Août et Septembre 2017 ayant fait des morts, de nombreux blessés et des centaines d'exilés", l'exigence d'une "enquête indépendante soit diligentée pour situer les responsabilités et traduire en justice les auteurs et commanditaires de ces violences", de "la libération immédiate et sans conditions, de tous les prisonniers politiques, notamment, les personnes arrêtées lors des manifestations pacifiques publiques des mois d'Août et Septembre 2017", de " l'arrêt immédiat des persécutions, des arrestations, des poursuites et des violences à l'encontre des militants et dirigeants des partis politiques de l'opposition" et de "l'arrêt immédiat des entraves à l'exercice du droit constitutionnel de manifestation".

Si pour les chefs-lieux de préfectures, et la diaspora togolaise, les coordinations sont conviées à préciser les itinéraires retenus, pour ce qui est de Lomé la capitale, voici les itinéraires arrêtés :

Point de départ 1 : Ets CCP- Carrefour Eglise Baptiste- Uniprix (Rails)- Tokoin Trésor- Ramco- Fontaine lumineuse- Bd circulaire- Deckon Déckon- Pharmacie du Bd- Rex- Nopato- Rue de Bè- Immeuble Fiata-Bd Circulaire côté est- Festival des glaces- Plage face hôtel Sancta Maria.

Point de départ 2 : Bè Gakpoto- Marché de Bè- Bd Félix Houphoët Boigny- Bd circulaire côté ouest-Déckon- Pharmacie du Bd- Rex- Nopato- Rue de Bè- Immeuble Fiata- Bd Circulaire côté est- Festival des glaces- Plage face hôtel Sancta Maria.

Point de départ 3 : Atikoumé/Akossombo-Todman-Gbossimé- Bd de la Kara- Gbossimé- Carrefour Eglise Baptiste- Uniprix (Rails)- Tokoin Trésor- Ramco- Fontaine lumineuse- Bd circulaire- Déckon-Pharmacie du Bd- Rex- Nopato- Rue de Bè- Immeuble Fiata- Bd Circulaire côté est- Festival des glaces-Plage face hôtel Sancta Maria

Togo

Que le dialogue commence !

L'opposition est en phase avec la Cédéao. A l'issue de son sommet samedi à Abuja, l'organisation… Plus »

Copyright © 2017 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.