30 Septembre 2017

Togo: Le mot d'ordre de grève de 48 heures de la CSET maintenu par la base

Malgré les avancées annoncées hier vendredi par le gouvernement avec la transmission de la dernière mouture du Statut particulier des enseignants et la revue à la légère hausse de la prime unique en y ajoutant 5.000 F cfa, les enseignants des syndicats membres de la CSET ( Coordination des Syndicats de l'Education du Togo) observeront bel et bien la grève des deux premiers jours de la rentrée scolaire du 02 Octobre prochain et dont le préavis a été adressé plusieurs jours plus tôt aux ministres en charge du secteur de l'enseignement au Togo. Ainsi en a décidé la base de la CSET réunie ce jour en Assemblée générale à Lomé et aussi à l'intérieur du pays.

"Au niveau des fédérations syndicales, il a été décidé que l'on puisse observer un moratoire de deux semaines. Nous avons tenté de l'expliquer aux camarades mais ils disent que la façon dont l'augmentation des 5.000 francs a été annoncée ne les satisfait pas du tout", ainsi s'expliquait le Coordonnateur de la CSET, Atsou Atcha, au terme de cette A.G.

Un avis qui vient confirmer ceux exprimés tout en colère certains enseignants en ces termes au cours de cette rencontre : « Nous avons arrêté les grèves en mars dernier pour qu'à la rentrée 2017-2018, on ait un statut particulier. Est-ce qu'au jour d'aujourd'hui, on a ce statut ? » ; « nous devons respecter notre mot d'ordre de grève de deux jours pour protester contre l'annonce que le Premier ministre a faite, d'augmenter la prime unique de 5.000 francs CFA » ; « nous devons boycotter la rentrée, le gouvernement sera obligé de prendre un communiqué pour dire à la population que la rentrée est reportée ». Ce sont là un échantillon de réactions enregistrées et qui vont diamétralement en contradiction avec la proposition de moratoire de deux semaines faite par les fédérations syndicales.

Pour une année scolaire apaisée, on réclame à la CSET que les autres avantages soient étalés sur un plan quinquennal comme ce fut proposé lors de la concertation des acteurs du système éducatif national qui a abouti à la dernière mouture du Statut particulier transmis au Premier ministre togolais hier Vendredi.

Togo

Un climat de tension et de peur règne dans la capitale

Tension et climat de peur règnent à Lomé alors qu'une nouvelle manifestation de l'opposition… Plus »

Copyright © 2017 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.