30 Septembre 2017

Congo-Brazzaville: Journée mondiale de la mer - L'Acodm et la Chambre consulaire vulgarisent le droit maritime

L'Association congolaise du droit maritime (Acodm) et la Chambre consulaire de Pointe-Noire ont lancé officiellement, le 28 septembre, à l'occasion de la journée mondiale de la mer les permanences de vulgarisation du droit maritime qui concrétisent ainsi le partenariat noué entre les deux entités en juillet dernier lors du colloque international sur les cinq ans d'existence et d'application du code communautaire Cémac de la marine marchande.

"Connecter, navires, ports, personnes" est le thème de la journée mondiale de la mer que l'Acodm, en partenariat avec la Chambre consulaire de Pointe-Noire, a célébré en offrant à l'assistance des conférences animées par des juristes et experts des questions maritimes.

En effet, le secteur maritime qui implique les transports maritimes, les ports et le personnel nécessaire à leur fonctionnement peut et doit jouer un rôle de premier plan au sein des pays membres de l'Organisation maritime internationale et les aider à instaurer des conditions favorables à la création d'emplois et à plus de prospérité et de stabilité à terre. Ceci peut être mené à bien, d'une part, par le biais d'une promotion du commerce maritime et, d'autre part, via une amélioration des secteurs maritime et portuaire en tant que créateurs de richesses.

« Les États sont conscients et convaincus des enjeux que représentent le transport maritime et les infrastructures portuaires pour leurs économies respectives. Aussi ont-ils désormais choisi d'en faire un véritable atout et une des solutions en termes d'objectifs de croissance, d'innovation et d'emplois. De plus, l'amélioration, la connectivité et la réduction des contraintes d'accès entre les ports et les navires devraient sérieusement renforcer la compétitivité des ports.

Le port est généralement défini comme un bien aménagé sur le littoral maritime, sur le bord d'un lac ou en certains endroits d'un cours d'eau important, pour recevoir et abriter les bateaux et leur permettre de changer et de décharger ce qu'ils transportent. Selon les dispositions du code de la marine marchande de la Cémac, le navire est un bâtiment utilisé pour transporter des marchandises en mer. Enfin, les personnes dont il s'agit ici, ce sont certainement des personnes physiques et des personnes morales. Elles concourent à l'exploitation des ports ou des navires », a dit Éric Dibas-franck, président de l'Acodm.

En se félicitant du lancement des permanences de vulgarisation du droit maritime qui se tiendront désormais tous les derniers jeudis du mois, Sylvestre Didier Mavouenzela, président de la Chambre consulaire de Pointe-Noire, a renchéri : « Ces permanences que nous lançons aujourd'hui sont donc un nouveau levier à la disposition des entreprises qui gagneraient à lorgner de nouvelles promesses liées au processus de maritimisation de notre économie ».

Ainsi, pour apporter sa pierre à la construction et la domestication du droit maritime et mettre en musique le partenariat Acodm-CCIAM, des exposés ont été faits respectivement par Jean-Félix Mountou-Tchicaya, ancien directeur général de la Marine marchande, sur le thème « Connecter, navires, ports, personnes », Me Claude Coelho, avocat à la cour, a exposé sur le domaine public maritime, Me Aimé Lavie Mienandi, avocat à la cour, a dévéloppé le thème «La piraterie maritime dans le Golfe de Guinée » et Mme Sylvie Tchignoumba, magistrate, a exposé sur "Les assurances maritimes".

Des thèmes en lien avec le thème central ont permis à l'assistance de saisir l'importance des transports maritimes et des autres activités connexes qui ne peuvent se tenir que dans un environnement de sécurité et sûreté garanties. La première permanence effective a lieu le 26 octobre à la Chambre consulaire de Pointe-Noire.

Congo-Brazzaville

Les résultats des Diables rouges et des Congolais de la diaspora en Ligue Europa

Ligue Europa, 3e journée de la phase de poules, groupe K Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.