2 Octobre 2017

Madagascar: Coupe des clubs champions de l'Océan Indien - Un très beau doublé malgache !

Cyril Rasolojaona (à gauche) et le Fandrefiala laissaient exploser leur joie au coup de sifflet final.

Madagascar a tout raflé à la Coupe des clubs champions de l'Océan Indien qui a rendu son verdict hier dans un Palais des Sports de Mahamasina désespérément vide à la suite de la mort d'un entraîneur des Seychelles victime de la peste.

Malgré un gymnase vidé par des mesures gouvernementales, cela n'a pas empêché le camp malgache de briller de mille feux car chez les hommes comme chez les dames, on a eu droit à une franche explication entre des équipes malgaches.

TAMIFA fatigué. D'abord chez les dames où Fandrefiala a gagné son match à l'usure devant TAMIFA qui a franchement séduit après sa victoire de samedi contre le MB2ALL. Hier, cette débauche d'énergie supplémentaire a coûté cher au groupe de Fandriana qui s'est même offert le luxe de mener au score aux deux premiers quart-temps avant de sombrer corps et biens sous les assauts répétés de Fandrefiala conduit par une Sarobidy Randriatahina des grands jours mais également de Ravaoma qui totalisaient à eux deux plus de la moitié des points de leur équipe. Sous le coup de la fatigue, TAMIFA n'était plus que l'ombre de lui-même durant la deuxième moitié de la finale.

Au bout et malgré le talent certain de Fanja Raholisoa ou encore de Charlette Razanajao, le TAMIFA s'est incliné par 67 à 42.

Intraitable Ibrahim. Chez les hommes, l'ASCUT dont on disait fatiguée de la grande bataille de samedi pour le BC M'Tsapéré de Rabekoto Daguet (73 à 72), a su tirer son épingle du jeu face à la GNBC au cours de la finale d'hier en s'imposant par 63 à 61.

Les deux formations avaient tour à tour mené au score avec un authentique tireur d'élite du nom de Fabrice chez les gendarmes mais en face l'ASCUT n'est pas resté les bras croisés en s'organisant en défense où les rebonds défensifs du grand Ibrahim mais aussi de Fataka ont été d'une efficacité redoutable. Comme Lalason et ses camarades ne lâchaient rien en attaque, la victoire est d'une logique implacable. Ni Saka que le staff technique des gendarmes laissait souvent sur le banc, ni Stevel avec ses tirs à distance, n'ont pas changé la physionomie du match.

Les protégés de Mbola Rajaonah ravissaient la victoire finale et c'est presque une certitude que les joueurs vont être accueillis en héros à Toamasina. Car un titre même régional, cela se fête.

Madagascar

Constitution - Projet de révision en « stand by » ?

« Le président de la République en exercice qui se porte candidat aux élections… Plus »

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.