29 Septembre 2017

Afrique Centrale: Cemac - Les réserves de change remontent

Résultat des réformes économiques et financières évaluées hier, 28 septembre, à Douala

Le comité de pilotage du Programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cemac) s'est réuni hier, 28 septembre, à Douala, en sa 3e session ordinaire. Les travaux, présidés par le ministre d'Etat congolais de l'Economie, du Développement industriel et du Portefeuille public, Gilbert Ondongo, portaient essentiellement sur le suivi de la mise en œuvre du Programme susmentionné dans la sous-région. En l'occurrence, l'état des négociations bilatérales avec le Fonds monétaire international (Fmi). La presse apprendra, à l'issue des travaux, qu'un des effets de ces mesures est la remontée des réserves de change au sein de la sous-région.

« Lorsqu'on voit l'application des premières mesures qui ont été prises, on note déjà un relèvement des réserves, qui n'est pas encore au niveau que nous souhaitons, mais nous le notons », a déclaré Louis-Paul Motaze, ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire (Minepat). Il a rappelé que la crise actuelle, causée, entre autres facteurs, par la baisse des cours du brut et la situation sécuritaire (dont la gestion coûte), s'est traduite par « une chute drastique des réserves de change ». Mais à la suite des mesures sus-indiquées, prises au sein des Etats et au niveau de la Beac, et de l'apport de partenaires au développement, la tendance a été inversée. La baisse des réserves a été stoppée, « et maintenant nous voyons une remontée progressive des réserves de change », a ajouté le Minepat.

Si cette remontée « n'a pas encore atteint » le niveau souhaité par les Etats, les mesures qui l'ont produite sont jugées encourageantes. En tout, 21 mesures avaient été prises par la Conférence des chefs d'Etat de la Cemac en décembre 2016 à Yaoundé, visant à juguler les tendances négatives qui obèrent les économies de la sous-région. La session du comité de pilotage tenue hier à Douala devait aussi plancher sur la présentation du rapport de surveillance multilatérale 2016 et perspectives pour 2017, suivi de l'adoption des grandes orientations de politiques économiques pour 2018. « D'après le dernier rapport de surveillance (... ), le taux de croissance de la sous-région est ressorti à -0,4% en 2016, niveau jamais atteint au cours des 15 dernières années », a indiqué Pierre Moussa, président de la Commission de la Cemac, dans son discours d'ouverture.

Afrique Centrale

NBA - Le Camerounais Luc Mbah a Moute blessé à une épaule

Très utile pour Mike D'Antoni, notamment sur le plan défensif, Luc Mbah a Moute a fait très peur… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.