2 Octobre 2017

Sénégal: Fermeture de Yavuz Selim par l'État - Plus de 1500 élèves dans la rue

Photo: rfi
A Dakar, le collège Bosphore fait partie des sept établissements Yavuz-Selim bouclés ce lundi matin par forces de sécurité.

Par arrêté n°19360 du 11 septembre 2017, le gouvernement a procédé à la fermeture des écoles portant l'appellation Yavuz Selim.

Pourtant l'administration des établissements du Groupe Yavuz Sélim soutient avoir cédé le Groupe à la société Yavuz Sélim S.A par acte notarié du 08 novembre 2016. C'est à dire bien avant l'arrêté N°18353 du 07 décembre 2016 portant abrogation de l'association Baskent Egitim. Conséquence : plus de 1.500 élèves qui sont déjà inscrits et démarrés les cours, sont mis hors de l'école sénégalaise.

Les 1 500 élèves jusque-là inscrits dans les établissements du groupe Yavuz Selim ne feront pas cours aujourd'hui, lundi 2 octobre. En plus, l'administration ne pourra pas poursuivre les inscriptions. En effet, le communiqué du ministère de l'intérieur souligne le gouvernement a procédé à la fermeture des écoles portant l'appellation Yavuz Selim par arrêté numéro 19360 du 11 septembre 2017. Une suite logique de l'arrêté n°18553 du 07 décembre 2016, où l'État avait annoncé le retrait de l'autorisation d'exercer de l'association dénommée Baskent Egitim.

Par conséquent, le gouvernement invite donc les parents d'élèves et l'ensemble des acteurs à veiller au respect scrupuleux de ces prescriptions. Tout en prenant l'engagement de tenir des concertations nécessaires avec tous les acteurs afin de trouver les solutions adéquates pour assurer la continuité des études.

En attendant le verdict du tribunal dans l'affaire opposant l'État du Sénégal à l'école Yavuz Selim le 9 octobre prochain, les établissements du Groupe Yavuz Sélim enchainent les sorties pour défendre l'idée selon laquelle, le groupe a été cédé à la société Yavuz Sélim S.A par acte notarié du 08 novembre 2016 bien avant l'arrêté N°18353 du 07 décembre 2016 portant abrogation de l'association Baskent Egitim et notifié le 06 février 2017.

«La société Yavuz Sélim S.A est propriétaire exclusive desdits établissements avec un capital détenu majoritairement par une société de droit français dénommée Horizon Education», lit-on dans le communiqué parvenu à la Rédaction de Sud Quotidien.

Pour la société Yavuz Selim, Société Anonyme, «le communiqué de presse du Ministre de l'intérieur est manifestement sans objet et n'est qu'une tentative de plus pour essayer de manipuler l'opinion publique sénégalaise et saper le moral des parents d'élèves».

Le ministre de l'Education nationale dégage en touche les arguments des membres de Yavuz Selim SA. Invité hier, dimanche 1er octobre, à l'émission Grand Jury de la Rfm, Serigne Mbaye Thiam exclut déjà la société Yavuz Selim SA pour la gestion des écoles Yavuz Selim. Car, indique-t-il, «la société a déposé par deux fois des dossiers incomplets rejetés au niveau de l'inspection d'académie de Dakar.

Il y a deux ou trois jours, l'inspecteur d'académie de Dakar m'a dit qu'une demande a été déposée sur sa table le 21 ou le 28 juin, mais a été rejetée, tout en m'indiquant les motifs du rejet. Ils ont déposé des pièces complémentaires le 8 septembre, encore rejeté pour compléments de dossiers».

Le ministre a relevé que «les parents, en inscrivant leurs enfants, savaient pertinemment que l'autorisation a été retirée. Lorsqu'il y a un changement de déclarant responsable, il faut déposer une demande. Or, le dossier déposé est rejeté. Ils ont démarré avec une école qui n'a pas de déclarant responsable», a-t-il fait savoir.

Rappelons que cette décision prise par le gouvernement dont les raisons, souligne Serigne Mbaye Thiam, ne sont pas portées à la connaissance du public, ferme la porte de neuf (9) établissements scolaires disséminés dans les régions de Dakar (5), Thiès (1), Ziguinchor (1), Saint-Louis (1) et Kaolack (1).

En savoir plus

Vive inquiétude après la fermeture des écoles du groupe Yavuz-Selim

Sept écoles, 3 000 élèves, 500 professeurs plongés dans l'inconnu. Lundi 2 octobre, l'Etat… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.