2 Octobre 2017

Tunisie/Afrique du Sud: Un goût d'inachevé !

Et sur une enième erreur de placement défensif et de relance, les Sud-Africains obtiennent un penalty justifié après la main de Darragi et parviennent à égaliser par Menyamen. 

C'était assez prévisible avec l'effondrement physique des coéquipers de Khelil et leur passivité à partir de la 65'. Les Clubistes n'ont pu conserver leur avantage et ont raté l'opportunité de prendre option pour la finale. Et ont dû même courir le risque de rentrer avec une défaite n'eussent été les parades d'un Atef Dekhili retrouvé qui a sauvé trois buts en deuxième mi-temps. Le temps additionnel estimé à 6' était un moment de panique pour la défense clubiste qui a concédé tant d'espaces à Bradley et ses coéquipiers. Heureusement que le tir de Bradley à la 90'+3 est passé près des bois de Dekhili.

Contents ou pas de ce résultat ? Les deux en même temps, mais davantage de regrets que d'assurance pour Marco Simone qui change son équipe pour la énième fois. Au-delà du résultat, la manière n'était pas au rendez-vous. C'était trop peu comme volume de jeu, comme qualité de relance et c'était surtout frustrant comme erreurs techniques individuelles de la part de Belkhither (un point si faible sur le flanc droit !), de Chenihi (qui a raté lamentablement le K.O. à la 65' sur un contre qu'il a mal achevé en tombant après l'effort !), de Abdi (bon sur le plan offensif mais prenable sur le plan défensif) et de Darragi (fatigué et incapable de donner le plus en seconde mi-temps)! Le résultat est honnêtement bon à prendre pour un CA qui a subi le jeu en deuxième mi-temps face à un adversaire qui n'était pas un foudre de guerre. Brooky (60') a été à deux doigts d'égaliser sur coup franc, mais Dekhili plonge et renvoie la balle en corner, Mkala (64') tire haut, alors que Menyaman a croisé son tir, mais Dekhili intervient encore une fois. Et malgré cela, le CA n'a pas cherché à contrer et créer le danger.

Apoko et Dekhili

La première mi-temps du CA était meilleure. Le onze type a été chambardé avec un 4-2-3-1 où Haddad et Darragi rentrent. Abdi, Khelifa et Haddad ont trouvé des espaces, chose que Abdi a exploité pour amener le penalty. Il y avait de la bonne organisation, surtout au milieu et à l'axe défensif bien dirigé par le superbe Apoko. Mais sur les flancs, les joueurs de Supersport ont trouvé une facilité pour percer et déborder. Dekhili et Apoko et à un degré moindre Khelil, Jaziri et Haddad ont bien joué, alors que pour les autres la fatigue et les limites techniques étaient si évidentes.

Le CA a pris un avantage concret, mais attention ce n'est pas fini. Avec ces difficultés de poser la balle et les erreurs défensives, cet adversaire sera dangereux à Radès. Un dernier mot, Marco Simone a encore une fois raté le casting et mal géré son avance. Il n'a pas joué la défense renforcée, il n'a pas essayé de poser la balle non plus.

Franchement, aucune touche d'entraîneur ! Le courage et la solidarité du groupe sont la satisfaction avant le retour.

Tunisie

Le Qatar engagé à soutenir la Tunisie

Le message a été transmis au président de la République par le vice-président du… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.